You are here

Comment savoir si je suis dans une relation violente?

Comment savoir si je suis dans une relation violente?
Cette question comprend une réponse et 4 étapes
1
2
3
4
Mis à jour le 
31 août 2017
RÉPONSE

Si votre partenaire essaie de vous contrôler ou de vous faire peur, vous êtes victime de violence conjugale. Personne n'est à l'abri des mauvais traitements. La violence conjugale est aussi appelée violence familiale.

Types de violence ou d'abus

La violence peut être d'ordre physique, sexuel, psychologique ou financier.

Vous êtes victime de mauvais traitements d'ordre physique si par exemple votre partenaire :

  • vous frappe, vous donne un coup de poing, vous gifle, vous étrangle, vous brûle ou vous pousse;
  • vous oblige à faire des choses que vous ne voulez pas, comme consommer des drogues ou de l'alcool.

Vous êtes victime de mauvais traitements d'ordre sexuel si par exemple votre partenaire :

  • vous oblige à vous livrer à des actes sexuels non désirés, notamment par la menace ou la manipulation;
  • recourt à la force, à des armes ou à des objets dans vos rapports sexuels, sans votre consentement;
  • fait participer d'autres personnes à vos rapports sexuels, sans votre consentement.

Vous êtes victime de mauvais traitements d'ordre psychologique si par exemple votre partenaire :

  • vous insulte, vous intimide, vous humilie, vous menace, vous blâme, vous fait sentir honteux ou vous rabaisse;
  • contrôle vos activités;
  • vous empêche de communiquer avec vos amis et les membres de votre famille;
  • contrôle vos croyances et activités religieuses;
  • menace de se suicider;
  • menace de vous blesser ou de vous tuer, ou de blesser ou de tuer un être cher ou votre animal de compagnie;
  • menace de vous enlever les enfants;
  • se sert de vos croyances religieuses ou culturelles pour vous manipuler ou vous contrôler;
  • vous harcèle ou vous suit;
  • ne respecte pas votre vie privée (surveille vos courriels ou vos messages textes ou écoute vos conversations téléphoniques).

Vous êtes victime d'exploitation financière si par exemple votre partenaire :

  • vole votre argent;
  • contrôle vos finances ou refuse de partager l'argent;
  • vous empêche de travailler ou d'aller à l'école;
  • vous fait perdre votre emploi en vous faisant manquer des journées de travail, par exemple.

La négligence est aussi une forme de violence. Vous êtes victime de négligence si votre partenaire ne satisfait pas vos besoins fondamentaux, comme manger, vous vêtir, vous soigner ou avoir un toit.

Cycle de violence

La violence conjugale suit généralement un schéma, que l'on appelle le « cycle de violence ». Il est possible qu'à certains moments, vous ne subissiez aucune forme de violence et soyez heureux avec votre partenaire, tandis qu'à d'autres, vous êtes tendu et nerveux en sa présence. En général, cette tension précède les épisodes de violence, puis votre partenaire vous frappe ou crie après vous par exemple.

Ensuite, les choses se calment à nouveau. Votre partenaire vous promet de ne plus jamais vous faire de mal et il essaie de vous faire oublier ses gestes en étant gentil avec vous, en vous donnant des cadeaux. Cependant, même si les choses s'améliorent pendant un temps, les mauvais traitements finissent presque toujours par recommencer.

Même si vous ne voulez pas mettre fin à la relation, il est important de prendre des mesures pour assurer votre sécurité et celle de vos enfants.

Parlez Français