Je suis une personne âgée. Comment puis-je me protéger contre les mauvais traitements?

Les mauvais traitements peuvent être de nature physique, sexuelle, psychologique ou financière. On parle aussi de mauvais traitements si quelqu’un nous néglige ou s’occupe mal de nous. La négligence, c’est le fait de ne pas répondre aux besoins de base de quelqu’un alors qu’on s’était engagé à le faire.

Si vous êtes dans l’une de ces situations, ce n’est pas de votre faute. Personne n’a le droit de vous faire du mal ou de vous maltraiter. Vous avez le droit d’être en sécurité.

Pour en savoir plus sur la notion de mauvais traitements, consultez la question Je suis une personne âgée. Comment savoir si je suis victime de mauvais traitements?

Se protéger

Il y a plusieurs façons de se protéger.

Si vous êtes victime de mauvais traitements, c’est la situation qui détermine les mesures à prendre. Tout dépend de la nature (criminelle ou non) des gestes posés, de l’identité de la personne qui vous fait subir les mauvais traitements et de l’endroit où vous vivez.

Par exemple, vous pouvez :

  • composer le 9‑1‑1 s’il s’agit d’une urgence;
  • appeler votre poste de police si vous croyez qu’un a été commis (vol, , utilisation abusive d’une procuration ou agression physique ou sexuelle);
  • noter les numéros de téléphone des organismes d’aide, les apprendre et ranger la liste en lieu sûr;
  • parler de la situation avec vos amis et votre famille, et leur dire comment ils peuvent vous aider;
  • préparer un pour quitter votre résidence et prévoir où vous réfugier, par exemple chez votre plus proche voisin ou un ami;
  • signaler les mauvais traitements que vous subissez ou croyez subir si vous habitez une ou un agréé.

Vous pouvez demander l’aide d’un avocat pour en savoir plus sur vos options et planifier la suite des choses.

Sachez aussi que certains organismes offrent des services et du soutien aux victimes de mauvais traitements.

Consultez les prochaines étapes pour en savoir plus sur ce que vous pouvez faire.

L’auteur des mauvais traitements

Généralement, l’auteur des mauvais traitements est une personne connue de la victime, et même souvent quelqu’un qui lui est cher et en qui elle a confiance.

Habituellement, il a du contrôle ou de l’influence sur la vie de la victime, par exemple en étant responsable de son alimentation, de son logement, de ses soins personnels ou de lui tenir compagnie. Il peut entre autres s’agir :

  • d’un membre de la famille;
  • du conjoint ou partenaire;
  • d’un colocataire, voisin ou propriétaire;
  • d’un (rémunéré ou non);
  • d’un fournisseur de services embauché pour s’occuper de la résidence ou du terrain de la victime;
  • d’une personne de qui dépend la victime pour son hébergement ou son soutien financier;
  • d’un ami ou de toute autre personne de confiance.
Cacher ce site