You are here

Que se passera-t-il si j'appelle la police parce que mon partenaire m'inflige des mauvais traitements?

Que se passera-t-il si j'appelle la police parce que mon partenaire m'inflige des mauvais traitements?
Cette question comprend une réponse et 4 étapes
1
2
3
4
Mis à jour le 
31 août 2017
RÉPONSE

Si vous ou un être cher risquez de subir des mauvais traitements, vous devez immédiatement obtenir de l'aide d'urgence.

Peut-être connaissez-vous quelqu'un que vous pouvez appeler pour avoir une aide immédiate. Vous pouvez aussi appeler la police, en composant le 9‑1‑1.

Si vous composez le 9‑1‑1, les agents de police sont autorisés à entrer chez vous. Ce sont eux qui décident de la suite des choses, par exemple s'ils :

Si vous n'êtes pas citoyen canadien

Si vous n'avez pas la citoyenneté canadienne, vous vous demandez peut-être si vous serez obligé de quitter le pays si vous mettez fin à une relation de violence.

Consultez immédiatement un avocat spécialisé en droit de l'immigration. Si la situation le permet, discutez avec un avocat avant d'appeler la police et de quitter votre partenaire violent. Toutefois, si vous ou vos enfants êtes en danger, pensez d'abord à votre sécurité. Vous devez obtenir de l'aide rapidement. Vous devrez peut-être donc appeler la police même si vous n'avez pas eu le temps de parler à un avocat spécialiste de l'immigration.

Si vous appelez la police, les agents pourraient communiquer avec les autorités de l'immigration pour vérifier votre statut. Le système informatique de la police contient les mandats d'arrestation délivrés pour des motifs liés à l'immigration. Un mandat est un document qui permet aux agents de police ou aux autorités de l'immigration de procéder à l'arrestation d'une personne. Un tel mandat est délivré lorsqu'une personne ne se présente pas à une audience ou à un rendez-vous avec les responsables de l'immigration.

Parlez Français