Comment puis-je obtenir des services de soins à domicile si je ne veux pas emménager dans une maison de soins de longue durée?

Le gouvernement de l'Ontario paie certains services de soins à domicile pour les personnes admissibles. Voici des exemples de services de soins à domicile:

  • les soins de santé: les infirmières et thérapeutes qui traitent des blessures ou aident à votre rétablissement après une opération ou un accident vasculaire cérébral;
  • les soins à la personne: les préposés aux services de soutien à la personne (PSP) qui aident pour les soins personnels comme le bain, les cheveux, les ongles et les soins de la peau;
  • l'aide familiale: les PSP qui vous aident avec les activités ménagères comme le nettoyage simple de la maison et la lessive, si vous êtes admissible aux services de soins à la personne.

Pour être admissible à des services de soins personnels gratuits à domicile, vous devez avoir besoin d'aide pour certaines activités de la vie quotidienne. Les activités de la vie quotidienne sont des choses comme se lever du lit, prendre un bain et s'habiller, aller aux toilettes, avoir une alimentation saine ou marcher.

Vous pouvez bénéficier d'une visite ou de plusieurs visites par semaine. Le gouvernement fixe des limites au nombre d'heures de soins que vous pouvez avoir chaque mois.

Vous pouvez également bénéficier d'autres soins, comme des soins de santé, pour des périodes plus courtes. Cela peut inclure le changement des bandages, la physiothérapie après la chirurgie ou l'assistance à prendre vos médicaments.

Pour savoir si vous êtes admissible aux services, appelez votre service de soutien à domicile et en milieu communautaire (SSDMC). On vous demandera votre numéro de carte Santé. Quelqu'un d'autre, comme un membre de la famille, peut également passer l'appel à votre place.

Pour trouver le SSDMC de votre région, visitez healthcareathome.ca et effectuez une recherche par votre code postal. Vous pouvez également appeler le 310-2222. Il n'y a pas d'indicatif régional.

Un gestionnaire de cas du SSDMC vous posera des questions sur:

  • votre santé et votre situation familiale;
  • l'aide de la famille et des amis à votre égard;
  • ce que vous pouvez faire par vous-même;
  • type d'assistance vous avez besoin.

Si vous êtes admissible à certains services, le gestionnaire de cas prendra les dispositions nécessaires pour vous. Le gestionnaire de cas peut également vous mettre en contact avec d'autres services de votre région, comme un programme de repas ou un programme de jour pour adultes.

Si vous n'êtes pas admissible aux services, ou si vous ne pouvez pas obtenir une assistance suffisante, vous pouvez obtenir des services supplémentaires auprès d'entreprises privées de soins à domicile, mais vous devrez les payer.

Certains organismes communautaires ont des programmes pour les personnes âgées, comme des repas communautaires, des visiteurs bénévoles, des programmes d'exercice et d'autres services gratuits ou à faible coût. Certains programmes se sont temporairement arrêtés en raison des restrictions du COVID-19, mais d'autres fonctionnent toujours. Pour voir ce qui est disponible dans votre quartier, vous pouvez appeler le 211, votre municipalité ou votre SSDMC. Vous pouvez également consulter vos amis, le centre communautaire de votre localité, les journaux communautaires et les médias sociaux.

Si vous n’êtes pas d’accord

Si vous n'êtes pas d'accord avec la décision du gestionnaire de cas de votre SSDMC, vous pouvez demander que la décision soit modifiée.

Tout d'abord, vous devez parler à votre gestionnaire de cas. Expliquez pourquoi vous pensez que sa décision n'est pas correcte. Par exemple, le gestionnaire de cas peut décider que vous n'avez pas besoin d'aide le matin. Mais vous pourriez avoir des problèmes de hanche ou de genou qui vous empêchent d'entrer dans votre baignoire ou sous votre douche sans aide. Ou vous pourriez avoir besoin d'aide pour vous lever et vous habiller le matin, mais une fois que vous êtes debout, vous pouvez vous débrouiller pour le reste de la journée.

Assurez-vous que votre gestionnaire de cas comprend l'aide dont vous avez besoin et pourquoi vous en avez besoin. Votre médecin ou les membres de votre famille peuvent également expliquer pourquoi vous avez besoin d'aide.

Si votre gestionnaire de cas ne change pas la décision, demandez-lui de vous envoyer sa décision par écrit. Vous devriez également demander une fiche d'information qui vous explique comment déposer une plainte.

Suivez soigneusement le processus de plainte. Il peut y avoir des délais pour l'envoi de votre plainte et la présentation de vos arguments. Assurez-vous de faire chaque étape à temps.

La première décision sera examinée par un autre gestionnaire de cas ou un superviseur. Après l'examen, il prendra une décision définitive. Vous devriez recevoir la décision finale dans les 60 jours suivant la date à laquelle vous avez déposé votre plainte.

Si vous n'êtes pas d'accord avec la décision finale ou si vous ne la recevez pas dans les 60 jours, vous pourrez peut-être faire appel auprès de la Commission d’appel et de révision des services de santé (CARSS).

Pour commencer l'appel, dites à la CARSS que vous souhaitez avoir une audience. Vous pouvez écrire une lettre à la CARSS ou envoyer un courriel à hsarb@ontario.ca. Incluez votre nom, adresse, numéro de téléphone et adresse courriel. Si vous avez un représentant, vous devez également inclure son nom et ses coordonnées. Vous devez inclure une copie de la décision dont vous faites appel.

Lorsqu'elle recevra votre demande, la Commission vous enverra ses règles et des informations sur ce que vous devez faire et ce qui se passera à l'audience. Vous obtiendrez également une date et une heure pour votre audition. Pendant le COVID-19, il n'y a pas d'audiences en personne. La plupart des audiences se déroulent par téléphone.

Pour obtenir des conseils juridiques sur les plaintes et les appels, vous pouvez contacter le Advocacy Center for the Elderly, la clinique juridique communautaire de votre localité ou un avocat.

Cacher ce site