Mon enfant est malade et est à la maison. Quand peut-il retourner à l’école?

Votre enfant a peut-être été renvoyé à la maison parce qu'il a commencé à présenter des symptômes de la COVID-19 ou vous l'avez peut-être gardé à la maison parce que vous avez remarqué ces symptômes. Le temps d'attente avant que votre enfant puisse retourner à l'école dépend de:

  • ses symptômes;
  • ses résultats du test COVID-19, s'il en fait un;
  • la décision de la direction de son école.

Le gouvernement de l'Ontario a un nouvel outil de dépistage pour vous aider à décider si vous devez garder votre enfant à la maison. L'outil suggère également les étapes à suivre si votre enfant présente certains symptômes.

Pouvoirs et responsabilités de la direction

Une directrice ou un directeur d'école a toujours le pouvoir de refuser l'entrée à l'école à une personne, s'il ou elle pense qu'elle mettrait en danger la santé des autres élèves. Cela signifie que la directrice ou le directeur de votre enfant peut lui refuser de retourner à l'école s'il pense que votre enfant pourrait être atteint de la COVID-19. Les directrices et les directeurs doivent faire ce qu'ils peuvent pour s'assurer que les autres élèves ne sont pas infectés par le COVID-19 ou toute autre maladie infectieuse.

Votre enfant ne peut retourner à l'école que lorsque la directrice ou le directeur accepte que votre enfant ne présente aucun risque pour la santé des autres élèves.

Prenez soin de la santé de votre enfant

Vous devez contacter votre médecin ou votre fournisseur de soins de santé. Il peut vous conseiller de faire le test du COVID-19 à votre enfant. Vous pouvez également appeler Télésanté Ontario au 1 866 797-0000.

Pendant que vous attendez la fin des symptômes de votre enfant ou les résultats d'un test COVID-19, l'école doit collaborer avec vous pour s'assurer que votre enfant peut continuer son travail scolaire. Vous pouvez demander à l'école d'autoriser votre enfant à passer à l’apprentissage à distance, mais cela peut prendre un certain temps.

Retour à l’école

Si votre enfant est testé positif à la COVID-19, il ne peut pas retourner à l'école en personne tant que les responsables de la santé publique ne lui en donnent pas l'autorisation. Si votre enfant se sent suffisamment bien pour suivre des cours en ligne, vous pouvez lui demander de faire l'école à distance.

Si votre enfant a un test négatif pour le COVID-19, il se peut qu'il ne soit toujours pas autorisé à retourner à l'école immédiatement. Il appartient à la directrice ou au directeur de décider du moment où il peut revenir. Le ministère de l'Éducation recommande aux directrices et directeurs d'école de ne permettre à l'élève de retourner à l'école que s'il n'a présenté aucun symptôme depuis au moins 24 heures. Par exemple, si votre enfant est à la maison en raison d'un mal de gorge ou d'un écoulement nasal, il ne devrait retourner à l'école que lorsqu'il est en pleine santé et n'a pas présenté de symptômes pendant au moins 24 heures.

Si votre enfant ne passe pas le test de dépistage du COVID-19, il appartient à la directrice ou au directeur de décider quand votre enfant peut retourner à l'école. Le directeur peut demander une preuve que votre enfant ne présente pas de risque pour la santé. La loi ne précise pas toujours si une directrice ou un directeur peut exiger un test COVID-19 négatif avant d'autoriser votre enfant à retourner à l'école.

Chaque conseil scolaire de l'Ontario a sa propre politique sur la façon de gérer le COVID-19. Communiquez avec le conseil scolaire de votre localité pour toute question spécifique sur sa politique relative à la COVID-19.

Médecins hygiénistes

Les directrices et les directeurs doivent également respecter les ordres du médecin hygiéniste de leur région. Chaque bureau de santé publique en Ontario a son propre médecin hygiéniste. Le médecin hygiéniste peut rendre des ordres sur la façon de gérer les maladies très infectieuses comme le COVID-19. Ces ordres sont appelées des ordonnances en vertu de l'article 22. Les ordres sont comme des lois temporaires.

Certaines ordonnances en vertu de l'article 22 s'appliquent à tout le monde dans la municipalité. Par exemple, l'ordre peut indiquer où vous devez porter des masques. Les directrices et les directeurs d'école doivent respecter ces ordres.

Communiquez avec le bureau de santé publique de votre localité pour toute question spécifique concernant les ordonnances en vertu de l'article 22 et le COVID-19 qui touche les écoles.

Confidentialité des élèves

Les renseignements médicaux et ceux sur les élèves sont normalement privées. Mais la loi est différente en ce qui concerne le COVID-19. Les directrices et les directeurs d'école doivent informer le médecin hygiéniste de leur région de tout élève qui, selon eux, est atteint du COVID-19. Les écoles doivent également partager des informations avec les bureaux de santé publique pour les aider à identifier d'autres élèves qui pourraient avoir été exposés au COVID-19. Les informations peuvent inclure des éléments tels que les registres de présence, les listes de classe, les plans de salle, les listes d'autobus scolaires et les coordonnées des parents.

La directrice ou le directeur doit informer le personnel, les élèves et les parents s'il y a un cas confirmé de COVID-19 à l'école. Mais la directrice ou le directeur ne doit pas donner le nom de la personne qui a été testée positive. Si vous pensez qu'il y a eu une violation de votre vie privée, vous pouvez porter plainte auprès du Commissaire à l’information et à la protection de la vie privée de l’Ontario.

Cacher ce site