Mon immeuble devrait-il être nettoyé davantage pendant l’urgence de la COVID-19?

Le propriétaire est responsable de s’assurer que ses logements respectent les normes légales relatives à la salubrité, à la sécurité, à l’habitation et à l’entretien. Cela comprend le nettoyage des espaces communs, comme les couloirs, les ascenseurs, les buanderies et les halls.

Pendant l’urgence de santé publique qu’est la COVID-19, un nettoyage supplémentaire est nécessaire (disponible en anglais seulement) pour ralentir la propagation de l’infection.

Cela veut dire que le ou le gestionnaire immobilier devrait nettoyer plus souvent et plus soigneusement que d’habitude. Et il ne peut pas facturer de supplément aux locataires pour un service accru.

Le propriétaire ou le gestionnaire immobilier devrait augmenter le nettoyage et la désinfection des parties du bâtiment qui sont fréquemment touchées, notamment:

  • les poignées de porte;
  • les boutons d’ascenseur;
  • les interrupteurs;
  • les comptoirs;
  • les mains courantes;
  • les écrans tactiles;
  • les claviers.

Toutes les entrées et les parties communes de l’immeuble doivent être équipées de distributeurs de désinfectant pour les mains ou de stations de lavage des mains avec de l’eau et du savon.

Pendant la pandémie, les directives de santé publique et les décrets d’urgence du gouvernement peuvent changer d’un jour à l’autre. Il revient au propriétaire de s’assurer que son bâtiment respecte ces mesures.

Si le locataire pense que son propriétaire n’en fait pas assez pour fournir un environnement sécuritaire pendant la pandémie de COVID-19, il doit communiquer avec lui. Si cela ne suffit pas, il peut appeler son service de santé publique.

Cacher ce site