Mon propriétaire peut-il interdire des visiteurs en raison du COVID-19?

En règle générale, les locataires ont les mêmes droits d’avoir des visiteurs comme les propriétaires. Et souvent, les locataires doivent faire usage de ce droit avec précaution car ils sont responsables de ce que leurs invités font.

Les propriétaires ne peuvent donc pas interdire des visites dans tout un immeuble. Mais ils peuvent s’attendre à ce que les locataires et les invités s’assurent de ne pas mettre d’autres personnes en danger ou de nuire à la jouissance raisonnable de l’immeuble par son ou les autres locataires.

Pendant l’urgence de la COVID-19, cela veut dire que tout le monde doit respecter toutes les directives de santé publique pour éviter les rassemblements sociaux. Cela peut également vouloir dire que vous devez vous isoler si:

  • vous avez été testé positif à la COVID-19 ;
  • vous attendez les résultats des tests ;
  • vous avez des raisons de soupçonner que vous pourriez avoir la COVID-19 ; ou
  • vous avez eu des contacts étroits avec quelqu’un qui se trouve dans les situations ci-dessus.

L’auto-isolement veut dire rester dans votre logement et ne pas avoir de visites. Si vous vous auto-isolez, vous pourriez tout de même être autorisé à recevoir certains visiteurs, comme un préposé au service de soutien à la personne ou un professionnel de la santé. Vérifiez auprès du service de santé de votre localité.

Les locataires qui ne respectent pas les mises en garde de santé publique et les directives d’urgence pourraient recevoir des d’expulsion.

Ce que les propriétaires peuvent faire au lieu d’interdire les visites

Les propriétaires devraient s’assurer que les gens puissent circuler dans l’immeuble avec le moins de risques possible pour eux-mêmes ou pour les autres.

Par exemple, Santé publique Toronto recommande que toutes les entrées et les parties communes des immeubles soient équipées de distributeurs de désinfectant pour les mains ou de stations de lavage des mains avec de l’eau et du savon.

Elle recommande également aux propriétaires d’augmenter le nettoyage et la désinfection des parties de l’immeuble fréquemment touchées, notamment :

  • les poignées de porte ;
  • les boutons d’ascenseur ;
  • les interrupteurs ;
  • les comptoirs ;
  • les mains courantes ;
  • les écrans tactiles;
  • les claviers.

Les locataires peuvent joindre leur service local de santé publique si leurs propriétaires n’en font pas assez.

Cacher ce site