Qui a droit à la Prestation canadienne d’urgence (PCU)?

Le programme de la Prestation canadienne d'urgence (PCU) a pris fin.

Il a été introduit en mars 2020 pour offrir de l'argent aux personnes qui avaient cessé de travailler à cause du COVID-19. Le dernier jour pour lequel vous pouviez recevoir des paiements de la PCU était le 3 octobre 2020. Vous pouviez faire une demande de cette somme jusqu'au 2 décembre 2020.

Le gouvernement a introduit deux programmes différents pour remplacer la PCU:

À propos de la PCU

La Prestation canadienne d'urgence (PCU) offrait jusqu'à 500 $ par semaine aux travailleurs qui avaient cessé de travailler en raison de la COVID-19. Cela pouvait être dû au fait que :

  • vous aviez été licencié, mis à pied ou vos heures de travail avaient été réduites à zéro;
  • vous étiez en ou atteint de la COVID-19;
  • vous aviez cessé de travailler pour prendre soin d'autres personnes en quarantaine ou atteintes de la COVID-19;
  • vous aviez cessé de travailler pour vous occuper des enfants ou d'autres personnes à charge en raison de la fermeture des garderies.

Vous n'étiez pas admissible si vous quittiez votre emploi volontairement.

La PCU était accessible aux employés, aux travailleurs autonomes, aux contractuels et aux parents qui touchaient des prestations parentales d'AE. Elle était également offerte aux bénéficiaires de l'assurance-emploi (AE) qui avaient épuisé leurs prestations sociales et n'étaient plus en mesure de trouver un emploi.Vous pouviez présenter une demande soit par le biais de l'Agence du revenu du Canada (ARC) ou de Service Canada. Vous ne deviez pas demander aux deux organismes, sinon vous deviez peut-être rembourser une partie de l'argent que vous receviez.

Paiements

Les paiements pouvaient être effectués par dépôt direct ou par chèque. Si vous étiez admissible à la PCU, vous receviez 500 $ par semaine.

Si vous aviez présenté une demande par l'entremise de l'ARC, vous receviez 2 000 $ pour chaque période de 4 semaines à laquelle vous faisiez la demande.

Si vous aviez présenté une demande par le biais de Service Canada, vous receviez 1 000 $ pour chaque période de 2 semaines à laquelle vous faisiez la demande. Vous pouviez recevoir un premier paiement de plus de 1 000 $ qui tenait compte des semaines pendant lesquelles vous étiez admissible à présenter votre demande.

Vous pouviez présenter une nouvelle demande jusqu'à un maximum de 28 semaines, que vous fassiez une demande auprès de l'ARC ou de Service Canada.

Sachez que les paiements de la PCU sont un revenu imposable. Cela signifie que de nombreuses personnes qui l'ont reçu devront inclure cet argent lors de leur déclaration d'impôts. Et parce que le gouvernement ne déduit pas ces impôts, vous devrez peut-être les payer l'année prochaine.

Pour plus de renseignements sur l'impôt de la PCU, lire la question « Comment la Prestation canadienne d'urgence (PCU) reçue, affectera-t-elle le montant d'impôt sur le revenu que je dois payer? ».

Et si je découvre plus tard que je ne suis pas admissible?

Étant donné que les demandes de la PCU ont été traitées très rapidement, le gouvernement a déclaré qu'à une date ultérieure, il les examinerait de plus près. Et s'il constate que vous n'étiez pas admissible à la PCU, vous devriez peut-être rembourser l'argent. Le gouvernement a mentionné qu'il pourrait utiliser le régime fiscal de l'année prochaine pour régulariser les paiements incorrects. Le gouvernement n'est pas autorisé à facturer des intérêts sur l'argent que vous devez rembourser.

Si vous pensez avoir reçu de l'argent de la PCU alors que vous n'auriez pas dû, lisez la question «J’ai reçu la Prestation canadienne d’urgence (PCU) sans être admissible. Que puis-je faire? » pour savoir ce que vous pouvez faire.

Cacher ce site