Qui a droit à la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA)?

Le gouvernement canadien a créé la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA) pour les personnes qui ne sont pas admissibles à l'assurance-emploi (AE) et qui doivent prendre soin de leurs enfants ou d'un membre de leur famille proche en raison du COVID-19.

La PCREPA est disponible depuis le 27 septembre 2020. Elle offre 500 $ par semaine pendant un maximum de 42 semaines. Elle est disponible au moins jusqu'au 20 novembre 2021. Le gouvernement prévoit de prolonger à nouveau le programme jusqu'au 7 mai 2022, mais ce n'est pas encore en vigueur.

Vous faites une demande de la PCREPA pour une semaine à la fois, par le biais de votre compte en ligne Mondossier de l’ARC. Vous devez attendre jusqu'au lundi après la semaine d'arrêt de travail pour faire une demande. Et vous devez présenter une demande dans les 60 jours qui suivent l'arrêt du travail.

Qui est admissible

Pour être admissible à la PCREPA, toutes les conditions suivantes doivent s'appliquer à vous:

  • vous vivez au Canada, vous avez au moins 15 ans et vous possédez un (NAS);
  • vous avez un emploi ou vous êtes un travailleur indépendant la veille de votre versement de la PCMRE;
  • vous n'êtes pas admissible à l'assurance-emploi;
  • vous aviez au moins 5 000 $ de revenu d'un emploi ou d'un travail indépendant en 2019, 2020 ou dans les 12 mois précédant le jour de votre demande d'inscription au programme. Les prestations de maternité et parentales de l'assurance-emploi comptent comme un revenu. Seuls vos gains nets comptent pour le revenu d'un travail indépendant.

Habituellement, les personnes admissibles à la PCREPA seront des travailleurs autonomes ou des entrepreneurs indépendants, parfois appelés travailleurs à la demande. Ces personnes ne sont pas admissibles à l'AE.

Pour être admissible, vous devez également perdre au moins 50% de votre temps de travail pendant la semaine pour laquelle vous faites la demande de PCREPA. Vous devez avoir perdu ce temps pour prendre soin de votre enfant ou d'un membre de votre famille qui a besoin de soins.

Manquer le travail pour s’occuper d’un enfant

Si vous manquez le travail à cause de votre enfant, cela doit être parce que:

  • votre enfant ne peut pas aller à son école ou à sa garderie parce qu'elle est fermée ou n'accepte pas autant d'élèves que d'habitude à cause du COVID-19;
  • un médecin a ordonné à votre enfant de ne pas aller à l'école parce qu'il ou elle a la COVID-19, il ou elle pourrait avoir la COVID-19 ou une maladie qui le ou la rend vulnérable au COVID-19
  • la personne qui s'occupe régulièrement de votre enfant n'est pas disponible à cause du COVID-19.

Votre enfant doit avoir 11 ans ou moins au cours de la semaine où vous avez manqué le travail.

Manquer le travail pour s’occuper d’un autre membre de la famille

Si vous manquez le travail pour prendre soin d'un membre de la famille qui est à votre charge ou qui a un , il doit s'agir d'un «membre de la famille proche». Par exemple, un parent, une tante ou un oncle, un frère ou une sœur ou un autre membre de la famille avec qui vous avez une relation étroite.

Vous devez en prendre soin car:

  • son programme de jour ou leur foyer de soins ne peut pas s'en occuper à cause du COVID-19,
  • il ou elle a la COVID-19 ou son employeur ou un professionnel de la santé lui a dit de s'isoler à cause du COVID-19,
  • son médecin lui a dit qu'il ou qu'elle ne devrait pas se rendre dans leur programme ou établissement de soins habituels car il ou elle coure un risque supplémentaire de contracter la COVID-19; ou
  • leur soignant régulier n'est pas disponible à cause du COVID-19.
Cacher ce site