Mon enfant se fait intimider. L’école est-elle obligée de l’aider?

Les écoles de l’Ontario doivent traiter très sérieusement les cas d’intimidation. Elles doivent :

  • former leurs enseignants et leur personnel à ce sujet;
  • sensibiliser les élèves;
  • mettre en place des programmes et politiques de prévention;
  • créer un milieu scolaire sécuritaire;
  • intervenir rapidement en cas d’incident;
  • venir en aide aux victimes;
  • aider les intimidateurs à corriger leur comportement.

Les enseignants et le personnel scolaire doivent aussi prendre au sérieux l’intimidation et intervenir rapidement et avec tact. Le directeur doit aussi utiliser la discipline progressive. Selon ce principe, la gravité de la punition devrait augmenter graduellement chaque fois que l’élève répète le comportement inapproprié. Par exemple, si un élève reçoit une retenue pour avoir intimidé quelqu’un, mais continue de le faire, le directeur peut envisager de le suspendre. Le but de la discipline progressive est d’aider l’élève à changer de comportement tout en tenant compte de sa personnalité et de sa situation uniques. Cela dit, il peut y avoir de petites différences entre la façon de faire de chaque école.

Conséquences de l’intimidation

L’intimidation est un acte grave, qui peut avoir des effets durables sur les émotions, le comportement et les relations des enfants qui sont intimidés ou qui intimident les autres.

Cacher ce site