You are here

Je m'occupe d’une personne très malade. Ai-je droit à l'assurance-emploi?

Question
Je m'occupe d’une personne très malade. Ai-je droit à l'assurance-emploi?
En savoir plus sur le sujet
Ministère du Travail de l'Ontario
Ministère du Travail de l'Ontario

Ces informations vous ont-elles été utiles?

Dites-nous pourquoi

En envoyant ce formulaire, vous acceptez notre déclaration de confidentialité.

Je m'occupe d’une personne très malade. Ai-je droit à l'assurance-emploi?
Cette question comprend une réponse et 5 étapes
1
2
3
4
5
Mis à jour le 
28 septembre 2020
RÉPONSE

Il y a eu des modifications dans les règles de l’assurance-emploi (AE) en raison du COVID-19. Depuis le 9 août 2020, si vous demandez des prestations spéciales d'assurance-emploi comme des prestations de compassion, vous n'avez besoin que de 120 heures d'emploi assurable. Et il y a un nouveau montant de paiement minimum d'AE de 500 $ par semaine. Ces changements devraient durer un an.

Ils font partie du système que le gouvernement a créé pour remplacer la Prestation canadienne d'urgence (PCU), qui prend fin le 3 octobre 2020. Pour en savoir plus, veuillez lire «La Prestation canadienne d'urgence (PCU) tire à sa fin. Puis-je bénéficier de l'assurance-emploi (AE)?»

Le gouvernement a annoncé que ces heures réduites d'emploi assurable s'appliqueront également aux prestations régulières à compter du 27 septembre, mais cela pourrait changer. Il y aura également un nouveau paiement minimum d'AE de 400 $ par semaine à compter du 27 septembre, mais cela pourrait aussi changer.

Pour en savoir plus sur les modifications apportées à l'assurance-emploi, veuillez lire «La Prestation canadienne d'urgence (PCU) tire à sa fin. Puis-je bénéficier de l'assurance-emploi (AE)?».

Il existe trois types de prestations d'assurance-emploi pour les personnes qui doivent s'absenter du travail pour s'occuper d'une personne gravement malade :

Si vous êtes admissible à plus d'une de ces prestations, vous pourriez être en mesure de prendre un plus long congé.

Prestations de compassion

Un maximum de 26 semaines de prestations de compassion sont disponibles sur une période d'un an, si vous devez vous absenter du travail pour fournir des soins ou du soutien à un membre de la famille qui court un risque important de mourir dans les 26 semaines.

« Fournir des soins » signifie :

  • apporter du soutien psychologique ou émotionnel au membre de votre famille;
  • faire en sorte qu'une autre personne s'occupe de lui ou d'elle;
  • fournir des soins ou aider d'autres personnes à les lui donner.

Cette définition s'applique aux membres de votre famille élargie ou de la famille de votre conjoint, et même à un ami proche qui vous considère comme un membre de sa famille.

Les membres d'une famille peuvent choisir de se partager les 26 semaines de prestations. Chaque personne doit être admissible aux prestations, et présenter une demande individuellement. Il est préférable de préparer un calendrier indiquant à quel moment chacun des membres de la famille prendra un congé pour s'occuper de la personne malade.

Comme vous avez 52 semaines pour toucher toutes les prestations, vous n'avez pas besoin de vous occuper de la personne malade pendant 26 semaines consécutives pour être admissible.

Si vous partagez les prestations, la période de 52 semaines est la même pour toutes les personnes qui les touchent. La date de début correspond à la date de dépôt d'un certificat médical par la première personne admissible.

Avant de faire une demande de prestations de compassion, demandez à votre employeur s'il peut protéger votre emploi durant votre congé. Il est préférable d'informer votre employeur par écrit de votre intention de prendre un congé, ainsi que les dates de ce congé. Cela l'aidera à organiser la charge de travail durant votre absence et à déterminer s'il peut protéger votre emploi.

Parlez Français