Je m’occupe de mon enfant qui est très malade. Ai-je droit à l’assurance-emploi?Mis à jour le 27 septembre

Il y a eu des modifications dans les règles de l'assurance-emploi (AE) en raison du COVID-19. Depuis le 9 août 2020, si vous demandez des comme des prestations de proches aidants d'enfants, vous n'avez besoin que de 120 heures d'. Il y a également un nouveau montant de paiement minimum d'AE de 500 $ par semaine. Ces changements devraient durer un an.

Ils font partie du système que le gouvernement a créé pour remplacer la Prestation canadienne d'urgence (PCU) qui prend fin le 3 octobre 2020. Pour en savoir plus, veuillez lire «La Prestation canadienne d'urgence (PCU) tire à sa fin. Puis-je bénéficier de l'assurance-emploi (AE)?».

Il existe trois types de prestations d'assurance-emploi pour les personnes qui doivent s'absenter du travail pour s'occuper d'une personne gravement malade :

Si vous êtes admissible à plus d'une de ces prestations, vous pourriez être en mesure de prendre un plus long congé.

Prestations pour proches aidants d’enfants

Une période maximale de 35 semaines de prestations sont offertes à une personne qui a besoin d'un congé pour s'occuper d'un enfant très malade.

Un enfant très malade est une personne âgée de moins de 18 ans qui a une maladie ou une blessure qui met sa vie en danger et qui oblige un aidant à s'occuper de lui en tout temps. La maladie ou la blessure doit entraîner un changement important à l'état de santé habituel de l'enfant. Il ne peut s'agir d'une maladie ou d'une blessure chronique habituelle de l'enfant.

Seuls les parents ou quelqu'un qui est considéré comme un membre de la famille de l'enfant ont droit à ces prestations. Toutefois, vous ne devez pas :

  • être un membre de la famille immédiate de l'enfant;
  • être un parent par le sang de l'enfant;
  • être un parent par alliance ou par union de fait de l'enfant;
  • avoir un lien de filiation légal avec l'enfant.

Les 35 semaines de prestations peuvent être paratagées entre plus d'un aidant. Cependant, chaque aidant doit être admissible aux prestations, et présenter une demande individuellement. Les aidants peuvent même choisir de recevoir les prestations en même temps.

Si vous voulez partager les prestation entre aidants, discutez du nombre de semaines que chaque aidant prendra. Il est préférable de préparer un calendrier indiquant à quel moment chaque aidant prendra un congé.

Comme vous avez 52 semaines pour recevoir toutes les prestations, vous n'avez pas besoin de vous occuper de la personne malade pendant 35 semaines consécutives pour être admissible.

Si vous vous partagez les prestations, la période de 52 semaines est la même pour toutes les personnes qui les reçoivent. La date de début correspond à la date de dépôt d'un certificat médical par la première personne admissible.

Si la santé de l'enfant se détériore, et qu'il risque de mourir, vous pouvez songer à faire une demande pour des prestations de compassion. Vous pourriez peut-être passer des prestations pour proches aidants d'enfants et commencer à percevoir des prestations de compassion.

Toutefois, avant de présenter une demande de prestations de compassion, demandez à votre employeur s'il peut protéger votre emploi durant votre congé. Il est préférable d'informer votre employeur par écrit de votre intention de prendre un congé, ainsi que les dates de ce congé. Cela l'aidera à organiser la charge de travail durant votre absence et à déterminer s'il peut protéger votre emploi.

Cacher ce site