You are here

Je suis résident permanent et j'ai passé du temps à l'extérieur du Canada. Pourrais-je perdre mon statut?

Je suis résident permanent et j'ai passé du temps à l'extérieur du Canada. Pourrais-je perdre mon statut?
Cette question comprend une réponse et 3 étapes
1
2
3
Mis à jour le 
12 mars 2019
RÉPONSE

Pour conserver votre statut de résident permanent, vous devez respecter ce qu’on appelle une obligation de résidence. Selon cette obligation, vous pouvez perdre votre statut si vous passez trop de temps hors du Canada.

Temps minimal requis au Canada

De manière générale, vous devez passer au Canada au moins 2 ans, ou 730 jours, sur une période de 5 ans. Ces 730 jours n’ont pas à être consécutifs, et les demi-journées comptent pour des journées entières.

Il se peut que vous puissiez aussi compter des jours passés hors du Canada. Ce peut être le cas, par exemple, si votre époux ou conjoint de fait vous accompagne et qu’il est citoyen canadien.

Perdre le statut de résident permanent

Même si vous restez hors du Canada plus longtemps que ce qui est permis, vous ne perdrez pas votre statut automatiquement. Il faut d’abord qu’une décision de vous le retirer soit rendue. Il y a aussi des choses que vous pourrez peut-être faire pour conserver votre statut. N’hésitez pas à obtenir de l’assistance juridique.

Si vous êtes un résident permanent et une personne protégée

Une personne protégée est une personne :

La plupart des personnes qui obtiennent des résultats favorables à l’examen des risques avant renvoi sont également des personnes protégées.

Vous risquez de perdre votre statut de personne protégée si vous passez du temps dans le pays où vous craigniez de retourner. L’Agence des services frontaliers du Canada pourrait alors demander à la Commission de l’immigration et du statut de réfugié de délivrer contre vous une ordonnance de perte de l’asile.

Selon votre situation (en anglais seulement), si vous êtes visé par une ordonnance de perte de l’asile, vous pourriez perdre votre statut de résident permanent.

Si vous croyez que votre statut de personne protégée est à risque, demandez de l’assistance juridique.

Parlez Français