2. Parlez de vos droits de la personne à votre employeur

Mon employeur peut-il me dire quoi porter au travail?
Cette question comprend une réponse et 5 étapes
1
2
3
4
5

2. Parlez de vos droits de la personne à votre employeur

Il se peut que votre employeur ne réalise pas qu'il vous traite différemment. Il peut ignorer qu'il n'a pas le droit de vous demander de vous habiller de façon sexualisée ou fondée sur le sexe, ou que vos croyances religieuses peuvent entrer en conflit avec le code vestimentaire ou l'uniforme qui vous est imposé.

Vous pouvez écrire à votre employeur ou au responsable des ressources humaines. Dans votre lettre, vous pouvez :

  • présenter le code vestimentaire et vos raisons de penser qu'il contrevient au Code des droits de la personne;
  • indiquer comment votre religion ou une autre caractéristique personnelle vous empêche de vous conformer au code vestimentaire;
  • proposer une mesure d'adaptation;
  • inclure l'énoncé de politique et des infographies de la Commission ontarienne des droits de la personne.

Il se peut que votre employeur veuille discuter de vos préoccupations. Pensez aux suggestions que vous pouvez lui faire pour l'aider à trouver une situation mutuellement satisfaisante. De votre côté, vous devez coopérer avec lui et l'aider à trouver un terrain d'entente. Il se peut que la solution à laquelle vous arrivez ne soit pas exactement celle que vous aviez demandée.

Les mesures d'adaptation varient selon les personnes. Chaque cas dépend des besoins du travailleur. Par exemple, votre employeur pourrait vous permettre de :

  • porter le hijab ou un autre couvre-chef de nature religieuse;
  • porter vos vêtements religieux sous votre uniforme;
  • porter un chandail à manches longues sous votre t-shirt de travail;
  • changer de poste de sorte à ne plus être assujetti aux restrictions vestimentaires;
  • choisir parmi d'autres options vestimentaires, sans exercer de pressions.

Si vous discutez avec votre employeur à ce propos, prenez des notes. Tâchez de les prendre sur-le-champ pour ne rien oublier : avec le temps, les gens ont tendance à moins bien se rappeler les choses. Qui plus est, en vous envoyant vos notes par courriel, vous pourriez contribuer à prouver la date de leur rédaction.

Conservez des copies de toute communication écrite échangée avec votre employeur, par exemple par courriel, lettre ou message texte.

Vous pouvez également demander à quelqu'un, comme un collègue de travail, de vous accompagner lorsque vous discuterez avec votre employeur. Cette personne peut vous servir de témoin pour tout ce qui se fait et se dit.

Votre employeur n'a pas le droit de vous menacer ou de vous punir pour avoir invoqué vos droits de la personne.

Vous devriez obtenir un conseil juridique avant de parler à votre employeur. Vous pouvez communiquer avec le Centre d'assistance juridique en matière de droits de la personne pour obtenir gratuitement un conseil juridique et de l'information.

Autres ressources

Mis à jour le 11 juin 2018

Parlez Français