1. Collaborez avec la société d'aide à l'enfance

Que faire si une société d'aide à l'enfance veut me parler ou parler à mon enfant?
Cette question comprend une réponse et 5 étapes
1
2
3
4
5

1. Collaborez avec la société d'aide à l'enfance

Faites attention à la façon dont vous traitez le préposé et à ce que vous dîtes. Le préposé peut rapporter au tribunal tout ce que vous dîtes ou faites.

Vous n’avez pas à partager ses préoccupations ou à être d’accord avec ce qu’il fait, mais vous devez collaborer avec lui. Il doit faire certaines choses, comme discuter avec vous et avec votre enfant.

Vous devriez :

  • écouter attentivement;
  • répondre honnêtement aux questions;
  • demander à un ami ou à un proche en qui vous avez confiance d’être présent, si possible, pour vous épauler;
  • prendre des notes pendant la rencontre et les préciser après;
  • refuser de signer un document avant de l’avoir fait lire à un avocat;
  • donner les noms d’amis et de proches qui connaissent votre enfant et qui pourraient l’héberger pendant quelques jours, au besoin.

Si vous ou votre enfant êtes membre d’une communauté inuite, métisse ou de Premières Nations ou vous identifiez à une telle communauté, vous devriez être accompagné d’un représentant de votre bande, surtout si celle-ci et la société d’aide à l’enfance ont convenu d’une façon de collaborer.

Le préposé peut vous poser des questions sur n’importe quoi qui, selon lui, pourrait mettre votre enfant en danger. Il doit prendre des notes sur tout ce qu’il voit et entend et sur ses échanges avec vous. Par exemple, il notera si vous :

  • refusez de répondre aux questions;
  • évitez certaines questions;
  • répondez avec violence ou colère.

Ces notes pourront éventuellement être utilisées en cour. Vous pouvez en demander une copie.

Préparez-vous

Habituellement, le préposé planifie sa visite à votre domicile quand il discute avec vous au téléphone ou en personne. Mais il peut aussi se présenter chez vous sans préavis s’il s’inquiète pour la sécurité immédiate de votre enfant. Et il peut demander à la police de l’accompagner.

Si la société d’aide à l’enfance vous prévient qu’elle compte envoyer quelqu’un chez vous, assurez-vous :

  • qu’il y a de la nourriture dans le réfrigérateur;
  • que les planchers sont propres;
  • que votre foyer est sécuritaire pour les enfants, par exemple que les produits nettoyants, les couteaux et les médicaments sont hors de portée;
  • que votre foyer est équipé de détecteurs de fumée et de monoxyde de carbone fonctionnels;
  • que la chambre de votre enfant est meublée convenablement, par exemple qu’il y a un berceau s’il s’agit d’un bébé.

Si votre foyer est en désordre, le préposé pourrait penser que vous avez de la difficulté à prendre soin de votre enfant. N’oubliez pas qu’il doit noter ses constatations.

Autres ressources

Éducation juridique communautaire Ontario (CLEO)
Mis à jour le 31 août 2018

Parlez Français