Que faire si je crois qu’un enfant est victime de négligence ou de mauvais traitements?

3. Collaborez à l’enquête

Une (SAE) peut lancer une enquête pour évaluer si vos craintes sont fondées. Elle pourrait communiquer avec vous, mais ne le fera pas nécessairement. Il est probable qu’elle le fasse si vous avez un lien constant avec l’enfant, par exemple si vous êtes son oncle ou sa tante.

Si une SAE communique avec vous, vous devez collaborer et répondre honnêtement aux questions qui vous sont posées.

Vous avez aussi un devoir constant de faire rapport. Cela signifie que vous devez communiquer à nouveau avec la SAE si vous avez des motifs raisonnables de croire que l’enfant pour lequel vous avez fait un signalement subit toujours des préjudices ou est toujours à risque d’en subir. Par exemple, si ce qui a éveillé vos soupçons la première fois était la présence d’ecchymoses, et que vous en remarquez de nouvelles une semaine après avoir fait le signalement à la SAE, vous devez rappeler.

Cacher ce site