Mes conditions de cautionnement comprennent une interdiction de communication. Que faire si le plaignant persiste à communiquer avec moi?

2. Ne contactez pas les personnes visées par l’ordonnance de non-communication

Si vous contactez une personne visée par l’ordonnance de non-communication, vous pouvez être accusé d’avoir omis de vous conformer à une ordonnance. Gardez-vous de communiquer avec elle par téléphone, courriel, message texte, Skype ou autrement, en public ou en privé.

Vous pensez peut-être que personne ne le saurait, mais vous vous trompez.

Par exemple, l’ordonnance de non-communication est une condition courante dans les cas de voie de fait contre un membre de la famille. Pourtant, les couples qui ont espoir de renouer enfreignent parfois les conditions de cautionnement de l’accusé. Ils peuvent même reprendre leur relation, ce qui va à l’encontre de la condition de non-communication. C’est risqué de présumer que vous ne serez pas découvert, et que votre partenaire ne le dira pas à la police. Un ex-conjoint rancunier ou jaloux pourrait décider de révéler votre secret.

Si vous ne respectez pas votre ordonnance de non-communication, vous serez accusé d’une criminelle.

Cacher ce site