Comment obtenir la déjudiciarisation de mon affaire pour problèmes de santé mentale?NouveauMis à jour juin 7

3. Allez à votre rencontre initiale avec le travailleur social judiciaire auprès des personnes ayant des troubles mentaux

Dans certains palais de justice, si la Couronne vous offre de participer à un programme de et que vous acceptez, vous devez rencontrer un travailleur social judiciaire auprès des personnes ayant des troubles mentaux avant de commencer le programme.

Rencontre avec le travailleur

Dans certains palais de justice, il faut prendre rendez-vous pour rencontrer ce travailleur. Dans d’autres, c’est possible de le voir sans rendez-vous. Et dans d’autres encore, il n’y a pas de travailleur social judiciaire auprès des personnes ayant des troubles mentaux.

À cause de la pandémie de COVID-19, il se peut que les travailleurs sociaux judiciaires auprès des personnes ayant des troubles mentaux travaillent à distance et que vous ne puissiez pas entrer dans le palais de justice. Vous pouvez demander à votre avocat ou à l’ comment joindre le travailleur.

À votre rencontre, le travailleur vous demandera vos coordonnées, des renseignements généraux à votre sujet et vos antécédents médicaux. C’est ce qu’on appelle la « rencontre initiale ». Elle aidera le travailleur à trouver des ressources communautaires qui vous conviennent.

Pendant ou après la rencontre, le bureau de soutien en santé mentale pourra affecter quelqu’un à votre dossier.

Préparer votre plan de déjudiciarisation

Le travailleur social judiciaire auprès des personnes ayant des troubles mentaux pourra vous aider à préparer votre plan de . S’il n’y a pas de ces travailleurs dans votre palais de justice, la Couronne et votre avocat pourront vous aider. Votre plan pourrait consister à :

  • trouver un médecin, si vous n’en avez pas;
  • demander à un chargé de cas ou un travailleur social de défendre votre cause et de vous aider à obtenir des services;
  • demander à votre travailleur en santé mentale ou personne de soutien de vous aider à faire une demande de logement avec services de soutien, ou une demande d’aide au revenu au gouvernement;
  • suivre une thérapie ou une formation;
  • faire du bénévolat ou rédiger une lettre d’excuses.

Vous devez suivre les suggestions et recommandations du plan pour terminer le processus de déjudiciarisation dès que possible.

Si vous recevez déjà les services d’un professionnel de la santé, comme un médecin, un thérapeute ou un travailleur social, vous n’aurez peut-être pas besoin de faire un plan avec le travailleur social judiciaire auprès des personnes ayant des troubles mentaux. Celui-ci pourra vérifier directement auprès du professionnel si vous allez régulièrement à vos rendez-vous et suivez ses directives.

Le programme de déjudiciarisation ne peut pas vous forcer à prendre des médicaments, mais si le médecin vous en prescrit et que vous ne les prenez pas, le travailleur pourrait refuser de vous laisser participer à la déjudiciarisation.

Cacher ce site