Mon enfant se fait intimider. L’école est-elle obligée de l’aider?

1. Sachez reconnaître l’intimidation

L'intimidation peut se produire n'importe où :

  • à l'école;
  • à l'extérieur de l'école;
  • en ligne (ce qu'on appelle parfois la « cyberintimidation »).

C'est un comportement agressif, répété et blessant, qui peut prendre plusieurs formes :

  • physique (frapper, pousser);
  • matérielle (briser un téléphone, déchirer un livre);
  • psychologique (dire des insultes ou faire des remarques sexistes, racistes ou homophobes);
  • sociale (exclure quelqu'un des activités de groupe, s'en moquer devant ses camarades);
  • atteinte à la réputation (lancer des rumeurs).

Il y a intimidation quand un élève puissant fait du mal à un élève plus faible, que ce soit physiquement ou autrement. En effet, la puissance n'est pas toujours une question de force physique. L'opinion de certaines personnes sur certains groupes peut aussi avoir un effet sur le sentiment de puissance d'un élève.

L'élève peut se faire intimider pour plusieurs raisons :

  • son intelligence;
  • son statut économique;
  • son groupe d'amis;
  • sa religion;
  • son origine ethnique;
  • son orientation sexuelle;
  • son genre;
  • sa race;
  • son handicap;
  • sa situation familiale.

Par exemple, un élève d'un foyer à faible revenu peut être victime d'intimidation parce que ses vêtements sont vieux ou démodés. Un élève plus discret peut se faire intimider par des camarades plus populaires.

Voici quelques signes qu'un enfant est victime d'intimidation :

  • Il invente des excuses pour ne pas aller à l'école, par exemple en faisant semblant d'être malade.
  • Il ne veut pas participer aux activités scolaires avec ses camarades.
  • Ses habitudes alimentaires ou de sommeil changent, par exemple il mange moins ou fait plus de cauchemars.
  • Son comportement change.
  • Il « perd » de l'argent ou des objets personnels.
  • Il a des blessures inexpliquées.

Un adolescent victime d'intimidation pourrait aussi :

  • sécher les cours ou éviter les activités de groupe;
  • arrêter l'école;
  • se faire du mal, parler d'automutilation ou avoir un comportement autodestructeur;
  • commencer à avoir de moins bonnes notes à l'école.
Cacher ce site