1. Si l’on vous force à quitter votre emploi, demandez une aide juridique

Et si mon employeur me force à quitter mon emploi?
Cette question comprend une réponse et 4 étapes
1
2
3
4

1. Si l’on vous force à quitter votre emploi, demandez une aide juridique

Si vous croyez que votre employeur vous force à quitter votre emploi, demandez tout de suite des conseils juridiques.

Importance des conseils juridiques

Si vous quittez votre emploi, vous pourriez avoir les mêmes droits que si vous aviez été congédié, y compris le droit à l’indemnité de licenciement, mais il n’y a pas de façon simple de le savoir. C’est très compliqué. Voilà pourquoi vous devriez parler à un avocat spécialisé en droit du travail.

Si vous continuez de travailler, votre employeur pourrait affirmer que vous avez accepté les changements. Si vous quittez votre emploi plus tard, vous n’aurez peut-être pas les mêmes droits que si vous aviez été congédié.

Un avocat pourra aussi vous expliquer quelles sont vos options et ce que vous pourriez réclamer si vous quittez votre emploi. Par exemple, il pourra vous dire s’il est probable que votre employeur vous doive une indemnité de licenciement et, le cas échéant, le montant de cette indemnité.

Si vous n’avez pas les moyens d’engager un avocat, il existe quelques services qui pourraient vous aider.

Solutions de rechange aux services d’un avocat

Le Service de référence du Barreau peut vous donner le nom d’un avocat ou d’un parajuriste que vous pourrez consulter sans frais pendant au plus 30 minutes.

JusticeNet est un service destiné aux Canadiens qui ont un revenu faible ou modeste. Sa mission est d’aiguiller ces Canadiens vers des avocats et des parajuristes qui perçoivent des honoraires moins élevés, calculés en fonction du revenu de la personne en question.

Les cliniques juridiques communautaires de la province fournissent gratuitement des services juridiques aux personnes à faible revenu. Certaines de ces cliniques aident les personnes qui ont des problèmes de nature professionnelle. Si vous consultez une clinique qui ne peut vous aider, celle-ci pourra sans doute vous aiguiller vers quelqu’un dans la communauté qui le pourra.

Autres ressources

Barreau de l'Ontario
Mis à jour le 30 mars 2018

Parlez Français