Quels types d’indemnisation des travailleurs puis-je obtenir de la CSPAAT?

2. Dites à la CSPAAT combien vous gagnez

Vous devez dire à la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT) combien vous gagnez pour qu'elle puisse vous donner le que vous n'avez pas eu à cause de votre blessure.

C'est ce qu'on appelle des prestations pour perte de gain.

Quand vous signalez votre blessure à la CSPAAT, vous devez aussi lui donner de l'information sur votre salaire, y compris vos heures supplémentaires, vos primes de quart et le salaire que vous gagnez dans d'autres emplois.

Si vous manquez des heures de travail à cause de votre blessure, votre employeur doit vous payer votre salaire complet pour la première journée.

Après, si vous continuez de manquer des heures de travail à cause de votre blessure, c'est la CSPAAT qui vous rembourse cette perte. Cependant, vous n'aurez pas droit à votre salaire complet, mais à 85 % de votre paie habituelle après les retenues. La paie peut comprendre les heures supplémentaires, si celles-ci sont obligatoires ou fréquentes. Si vous ne faites pas régulièrement des heures supplémentaires, vous ne pouvez pas les inclure dans le calcul.

Fin des prestations pour perte de gain

Vous ne recevrez plus de prestations pour perte de gain si vous retournez travailler et que vous gagnez autant ou plus qu'avant votre blessure.

De même, ces prestations cesseront si, après avoir étudié les postes vacants que vous êtes physiquement capables d'occuper et pour lesquels vous êtes qualifié, la CSPAAT juge que vous pourriez gagner autant ou plus qu'avant votre blessure.

Les prestations s'arrêteront aussi à votre 65e anniversaire, sauf si vous aviez 63 ans ou plus quand vous vous êtes blessé.

Si vous aviez 63 ans ou plus quand vous vous êtes blessé, vous pouvez recevoir des prestations pour perte de gain pendant un maximum de 2 ans après votre blessure.

Cacher ce site