3. Parlez à un avocat

Où puis-je trouver un avocat pour une affaire de droit de la famille?
Cette question comprend une réponse et 5 étapes
1
2
3
4
5

3. Parlez à un avocat

Vous devrez peut-être appeler quelques-uns avant de trouver celui qui prendra votre cause en main et avec lequel vous êtes à l'aise.

Lorsque vous rencontrez un avocat ou que vous lui parlez au téléphone, rappelez-vous que vous pouvez lui poser autant de questions qu'il vous en pose. Il ne s'agit pas de recevoir juste des informations sur vous. Vous décidez si vous voulez l'engager pour vous aider avec votre problème juridique.

Vous pouvez notamment lui poser des questions sur ce qui suit :

  • son expérience en droit de la famille; 
  • comment il prévoit s'occuper de votre affaire;
  • comment la loi s'applique à votre situation;
  • vos options;
  • la durée approximative de votre affaire, selon lui;
  • la prochaine étape;
  • les services communautaires que vous pouvez utiliser, si vous avez besoin d'information ou d'aide.

L'avocat peut ne pas être en mesure de répondre immédiatement à toutes vos questions. Par exemple, il peut avoir besoin de temps pour examiner les documents.

Pour connaître ses honoraires, demandez-lui :

  • quel est son taux horaire;
  • combien coûteront ses services pour votre affaire;
  • combien de fois il vous facturera pour ses services
  • qu'est-ce qui pourrait faire monter le prix;
  • quoi faire pour que les coûts demeurent bas;
  • s'il peut vous aider à établir un plan de paiement;
  • quelle somme devriez-vous avoir avant qu'il ne commence à travailler sur votre cas.

Faites également connaître vos besoins à l'avocat, notamment en ce qui concerne :

  • des services d'interprétation;
  • des mesures d'adaptation pour un handicap;
  • des problèmes de sécurité.
  • des préoccupations liées à l'immigration

Décidez, d'après les réponses données, si vous souhaitez que cette personne soit votre avocat. Vous devez pouvoir collaborer avec votre avocat et lui faire confiance.

Généralement, toutes vos conversations avec votre avocat sont confidentielles, même si vous décidez de ne pas retenir ses services. Cela signifie qu'il ne peut parler à quiconque de ce que vous lui avez dit sans votre accord, y compris à votre partenaire. Il existe toutefois des exceptions, lorsque la sécurité des enfants est en jeu.

Mis à jour le 31 juillet 2017

Parlez Français