Qu’est-ce que le temps parental? Qui y a droit?

2. Parlez à votre partenaire

Vous et votre partenaire pouvez essayer de vous entendre sur le sans faire au tribunal. Avant, le temps parental s'appelait «  ». Vous pouvez parler seul à seul avec votre partenaire, en présence d'une personne de confiance pour vous deux, ou avec l'aide d'un avocat ou d'un médiateur.

S'il n'y a jamais eu de violence ou de mauvais traitements et que votre partenaire est capable de s'occuper de votre enfant, vous devriez proposer un horaire de temps parental qui permet à votre enfant d'avoir un contact positif avec vous deux.

Même si vous êtes en colère contre votre partenaire depuis votre , évitez de mêler votre enfant au conflit. Pensez d'abord à ses intérêts et à ses besoins.

La liste de vérification pour les plans parentaux peut vous aider à régler certaines choses. Mais sachez que ses éléments ne s'appliqueront peut-être pas tous à votre situation.

Par exemple, vous devrez peut-être déterminer :

  • comment sera partagé le temps lors des jours fériés et des occasions spéciales, comme les anniversaires;
  • comment aborder certains sujets pour éviter les conflits;
  • à quelle fréquence l'enfant pourra communiquer avec chacun de vous, que ce soit par téléphone, courriel, Skype ou message texte;
  • qui s'occupera du transport de votre enfant entre vos domiciles;
  • où vous déposerez l'enfant et irez le chercher, par exemple à vos domiciles respectifs, à l'école ou au service de , au domicile d'un proche ou dans un lieu public;
  • comment l'horaire de temps parental sera modifié;
  • comment les changements seront gérés à l'avenir.

Ces décisions dépendent entre autres :

  • de l'âge de l'enfant;
  • de l'endroit où se trouve son école ou service de garde;
  • de votre type de logement;
  • de la proximité entre votre domicile et celui de votre partenaire;
  • de votre horaire de travail;
  • des personnes pouvant s'occuper de votre enfant quand vous êtes au travail;
  • de qui vit avec vous, s'il y a lieu;
  • des besoins particuliers de votre enfant, s'il en a.

Si vos enfants sont plus vieux et matures sur le plan affectif, vous pouvez leur demander leur avis. Certains ne veulent pas participer à ces décisions, mais si les vôtres veulent et que vous croyez qu'ils peuvent exprimer leurs opinions et leurs souhaits librement, vous pouvez discuter avec eux de leurs choix.

En vieillissant, la plupart des enfants veulent passer plus de temps avec leurs amis. Vous leur faciliterez les choses si vous faites preuve de souplesse et tenez compte de leurs plans.

Si vous et votre partenaire vous entendez sur les questions relatives à votre enfant, vous pouvez rédiger un . Ce plan peut être une entente non officielle entre vous deux, ou faire de votre .

Vous devez cependant suivre certaines règles pour que votre plan de parentage ou accord de séparation ait force exécutoire, c'est-à-dire qu'il soit conçu pour que quiconque ne le respecte pas puisse se faire ordonner par le tribunal de le faire.

Toutefois, si votre partenaire a des antécédents de violence conjugale, il vaut peut-être mieux ne pas lui parler directement.

Cacher ce site