Mon enfant peut-il choisir chez qui il va habiter?

2. Parlez à votre partenaire

Votre partenaire et vous-même pouvez essayer de vous entendre sur les responsabilités décisionnelles, le   et les arrangements parentaux sans faire appel au tribunal. Vous pouvez en parler seul à seul ou demander l'aide d'une personne en qui vous avez tous les deux confiance ou encore d'un avocat ou d'un médiateur.

La Liste de vérification pour les plans parentaux peut vous aider à penser à tous les éléments importants. Certains éléments peuvent ne pas s'appliquer à votre situation. Vous devrez notamment vous poser les questions suivantes :

  • Comment partagerez-vous les congés et les occasions spéciales, comme les anniversaires?
  • Comment communiquerez-vous de manière à éviter les conflits?
  • À quelle fréquence votre enfant communiquera-t-il avec chacun d'entre vous, que ce soit par téléphone, courriel, Skype ou message texte?
  • Qui sera responsable du transport de votre enfant entre vos domiciles respectifs?
  • Où déposerez-vous l'enfant et où irez-vous le chercher, par exemple, à vos domiciles respectifs, à l'école ou au service de , au domicile d'un proche ou dans un lieu public?
  • Comment modifierez-vous l'horaire du temps parental?
  • Que ferez-vous en cas de changement?

Si vous vous entendez sur certaines questions relatives à vos enfants, vous pouvez élaborer un plan de parentage. Ce plan peut être une entente non officielle entre votre partenaire et vous-même, ou faire partie de votre .

Vous devez respecter certaines règles pour que votre plan de parentage ou votre accord de séparation ait force exécutoire. Autrement dit, votre accord doit être conçu de manière à ce que le tribunal puisse vous obliger, votre partenaire ou vous-même, à l'observer si l'un d'entre vous cesse de le respecter.

Si votre partenaire a des antécédents de violence conjugale, il est préférable de ne pas parler directement avec lui.

Cacher ce site