Que faire si mon partenaire travaille au noir ou cache une partie de ses revenus pour éviter de payer des pensions alimentaires du conjoint?

3. Parlez à votre partenaire

Votre partenaire et vous-même pouvez tenter de vous entendre sur vos revenus respectifs. Vous pouvez en parler seul à seul ou demander l'aide d'une personne en qui vous avez tous les deux confiance ou encore d'un avocat ou d'un médiateur.

Si vous savez que votre partenaire travaille au noir, ou a délibérément choisi d'être sans emploi ou sous-employé, parlez-en avec lui, et dites-lui que vous pouvez le prouver.

Dites-lui que s'il continue à mentir, vous demanderez à un juge de lui , autrement dit, de déterminer qu'il gagne ou pourrait gagner plus que ce qu'il déclare.

Essayez également de prendre des dispositions pour vous envoyer chaque année des renseignements sur votre revenu respectif, comme une copie de votre déclaration de revenus ou de votre avis de cotisation.

Si votre partenaire et vous-même vous entendez sur le montant des pensions alimentaires du conjoint et sur la période pendant laquelle ils seront versés, vous pouvez inscrire ce dont vous avez convenu dans un contrat écrit appelé un accord de séparation.

Vous devez respecter certaines règles pour que votre ait force exécutoire. Autrement dit, votre accord doit être conçu de manière à ce que le tribunal puisse vous obliger, votre partenaire ou vous-même, à l'observer si l'un d'entre vous cesse de le respecter.

Les règles indiquent notamment que vous devez comprendre l'accord avant de le signer, que le processus doit être équitable et que votre partenaire et vous-même devez fournir des renseignements financiers complets et véridiques.

Si votre conjoint a des antécédents de violence conjugale, il est préférable de ne pas parler directement avec lui.

Cacher ce site