Qu’est-ce que la coordination parentale?

4. Signez une entente de coordination parentale

Une fois que vous avez choisi votre coordonnateur parental, celui-ci rédige habituellement votre entente, qui indique notamment :

  • le rôle du coordonnateur parental;
  • combien de temps vous travaillerez ensemble – habituellement entre 6 et 24 mois;
  • la date de l', de la , ou de l' auquel se rattache votre entente de ;
  • la personne qui paie le coordonnateur parental;
  • si la coordination est ouverte ou fermée, ainsi que les éléments devant demeurer confidentiels, le cas échéant;
  • comment votre partenaire, vous-même ou le coordonnateur parental pouvez mettre fin à la coordination;
  • comment vous communiquerez tous ensemble.

Avant de signer l'entente, vous devez :

  • la lire attentivement;
  • vous assurer qu'elle contient tous les détails importants du processus;
  • poser toutes vos questions;
  • vous assurer de la comprendre.

Vous n'avez pas besoin d'obtenir un conseil juridique indépendant (CJI) avant de signer une entente de coordination parentale.

Il est toutefois préférable de consulter un avocat, qui pourra vous expliquer ce qu'un coordonnateur parental est en mesure de faire. De plus, de nombreux coordonnateurs parentaux n'acceptent que les clients qui ont obtenu un CJI d'un avocat.

Si vous n'avez pas les moyens d'engager un avocat pour la totalité de votre cause, certains avocats offrent des services « dégroupés » ou « limités ». Cela signifie que l'avocat que vous engagez travaille uniquement sur une partie de votre cause.

Si vous n'avez pas du tout les moyens d'engager un avocat, il existe d'autres façons d’obtenir de l’aide juridique.

Cacher ce site