Quels sont mes droits en ce qui concerne les services et le soutien aux personnes ayant une déficience intellectuelle?

1. Renseignez-vous sur vos droits

Vous avez habituellement le droit de prendre vos propres décisions pour :

  • vos soins de santé, si vous avez 16 ans ou plus;
  • vos finances, si vous avez 18 ans ou plus.

Cela vaut aussi si vous recevez des services et soutiens pour les personnes ayant une déficience intellectuelle ou si vous vivez dans un foyer de groupe.

Si vous êtes incapable de prendre des décisions sur des choses en particulier, la loi autorise certaines personnes à le faire pour vous. C’est ce qu’on appelle des mandataires spéciaux.

Votre , si vous en avez un, doit respecter vos volontés le plus fidèlement possible sur des choses comme :

  • ce que vous voulez manger;
  • ce que vous voulez porter;
  • ce que vous voulez faire.

Vos agents de soutien et votre doivent vous écouter et tâcher de comprendre vos choix et vos préférences. Cela peut demander un peu plus de temps en raison de votre handicap.

Droits de la personne et adaptation

Les employeurs, les propriétaires, les syndicats et les fournisseurs de services tels que les écoles, les hôpitaux, l’État et les services pour les personnes ayant une déficience intellectuelle ne traitent pas toujours les gens de façon équitable. Ce n’est pas correct, et c’est parfois illégal.

En effet, il se peut qu’ils enfreignent la loi s’ils ne respectent pas certaines règles ou politiques, ou s’ils vous traitent injustement en raison de caractéristiques personnelles qui font l’objet de droits garantis par les lois sur les droits de la personne.

Par exemple, vous pourriez être victime de discrimination de la part du fournisseur de services si :

  • vous vivez dans un foyer de groupe qui ne sert que des aliments interdits par votre religion;
  • on vous oblige à aller à l’église, à la synagogue, à la mosquée, au temple ou à tout autre lieu de culte où vous ne voulez pas aller;
  • on vous insulte ou on vous traite mal en raison de la couleur de votre peau ou du pays d’où votre famille vient;
  • on vous interdit de fréquenter un petit-ami ou une petite-amie en raison de votre handicap ou de votre orientation sexuelle.

Vos agents de soutien et votre mandataire spécial doivent prendre le temps de voir à des mesures adaptées à vos besoins.

Cacher ce site