Que faire si je m’inquiète pour un proche qui a de sérieux problèmes de santé mentale?

1. Sachez quand utiliser la Formule 2

Si votre proche a un , il y a deux situations où vous pouvez utiliser la Formule 2 – Ordonnance d'examen. Dans la formule, elles correspondent à la « partie A » et à la « partie B ».

Votre proche doit être dans l'une ou l'autre de ces deux situations.

Partie A – Prévention des lésions graves

Remplissez cette section s'il y a un risque que votre proche ou quelqu'un d'autre (vous y compris) subisse des blessures graves.

Plus précisément, au moins une des situations suivantes doit s'être produite :

  • Votre proche a menacé ou tenté de se faire du mal ou d'en faire à quelqu'un d'autre.
  • Il a été violent avec quelqu'un d'autre ou a fait quelque chose qui vous laisse croire qu'il blessera quelqu'un.
  • Vous avez des raisons de croire qu'il est incapable de prendre soin de lui-même.

Vous devez aussi montrer qu'en raison du trouble mental de votre proche, celui-ci ou une autre personne risque réellement de subir des torts importants.

Partie B – Mandataires spéciaux

Remplissez cette section si votre proche n'est pas capable de comprendre son état de santé et que quelqu'un d'autre doit décider de ses soins à sa place.

Plus particulièrement, tous les énoncés suivants doivent être vrais :

  • Votre proche a déjà reçu un pour des troubles mentaux qu'il a encore.
  • Ce traitement a aidé votre proche.
  • Votre proche n'est pas capable de comprendre ce que ça implique de recevoir un traitement dans un , et quelqu'un d'autre, qu'on appelle «  », est chargé de décider de ses soins.
  • Le a donné sa permission pour que votre proche soit traité dans un établissement psychiatrique.

Vous devez aussi montrer qu'au moins une des choses suivantes risque de se produire :

  • Votre proche risque de se causer, à lui-même ou aux autres, des torts importants à cause de son trouble mental.
  • L'état physique ou mental de votre proche risque d'empirer de beaucoup.
Cacher ce site