Quelqu’un emménage avec moi. Cela peut-il avoir une incidence sur mon POSPH?

3. Répondez aux questions sur la nature de votre relation

Un chargé de cas du Programme ontarien de soutien aux personnes handicapées (POSPH) vous posera les questions de la partie 1 du Questionnaire (pour les personnes auteures de demande ou bénéficiaires qui habitent avec une autre personne adulte) si :

  • vous vivez avec une personne qui n’est pas un proche parent depuis au moins trois mois;
  • vous dites que cette personne n’est pas votre conjoint.

Questions de la partie 1

Dans la partie 1, vous devez choisir l’option qui correspond le mieux à votre relation avec l’autre personne. Voici les choix :

  • Légalement mariés;
  • Relation semblable à un mariage (c.-à-d. conjoint de fait);
  • Colocataire;
  • Locataire en garni (en chambre) ou pensionnaire;
  • Ami;
  • Aidant naturel (si vous n’êtes pas mariés ou conjoints de fait).

Vous pouvez aussi choisir l’option « autre » et donner une explication.

On vous demandera également si :

  • cette personne doit vous verser des aliments ou en verser à votre enfant selon une ordonnance du tribunal ou une entente;
  • vous avez des enfants ensemble.

Selon vos réponses, le POSPH peut déterminer :

  • que vous êtes des conjoints;
  • qu’il doit vous poser plus de questions avant de prendre une décision. Consultez les étapes 4 et 5 pour en savoir plus.

Si vous n’êtes pas d’accord avec la décision

Si le POSPH détermine que la personne avec qui vous vivez est votre conjoint, il vous dira que vous n’êtes pas admissible au pour personne seule ou . Ce sont le et les avoirs de chacun de vous qui seront pris en compte pour déterminer si vous êtes admissibles à l’aide en tant que couple.

Si vous êtes en désaccord avec la décision, vous pourriez interjeter appel.

Cacher ce site