Comment faire pour trouver un avocat ou un parajuriste qui peut m’aider?

1. Pensez à ce dont vous avez besoin

Pensez au type d’avocat ou de parajuriste avec qui vous voulez travailler. Par exemple, vérifiez si votre avocat ou votre parajuriste :

  • travaille dans le domaine du droit qui concerne votre affaire;
  • s’est déjà occupé d’affaires comme la vôtre;
  • parle une langue que vous comprenez ou peut vous aider à trouver un interprète.

Si vous avez un certificat d’aide juridique, demandez-lui s’il accepte les clients de l’aide juridique. Certains avocats n’acceptent pas les certificats d’aide juridique.

Tenez compte de l’emplacement des bureaux de l’avocat ou du parajuriste. Vous pourriez devoir le rencontrer ou lui remettre des documents importants à plusieurs reprises. C’est pourquoi vous devriez peut-être opter pour un avocat ou un parajuriste dont les bureaux se situent près de chez vous ou de votre lieu de travail.

Faites une liste de quelques noms. Vous pourriez devoir faire quelques appels avant de trouver un avocat ou un parajuriste qui accepte de vous représenter et qui vous inspire confiance.

Services dégroupés

Certains avocats offrent des « services dégroupés » ou des « mandats à représentation limitée ». Cela signifie que l’avocat que vous engagez travaille uniquement sur une partie de votre cause. Par exemple, vous pourriez embaucher un avocat pour vous aider à préparer les documents de procédure, mais pas pour vous représenter à l’audience.

Certains avocats ont des sites Web qui précisent s’ils offrent des services dégroupés. D’autres, non, mais si vous leur demandez s’ils offrent de tels services, ils accepteront peut-être de vous en fournir.

Le site Web du projet national de recherche sur les plaideurs qui s’autoreprésentent (disponible en anglais seulement) contient également un répertoire d’avocats qui offrent des services dégroupés, ainsi que le site Web du projet de services à représentation limitée du droit de la famille de l’Ontario (disponible en anglais seulement).

Par ailleurs, si vous n’avez pas les moyens d’engager un avocat pour la totalité de votre cause, vous pourriez en engager un pour discuter de votre affaire et de vos options. C’est ce qu’on appelle parfois une « consultation ».

Cacher ce site