Que se passe-t-il à une audience de demande d’asile?

1. Connaissez les règles de bonne conduite

La Commission des réfugiés a récemment annoncé qu'elle continuerait de programmer toutes les audiences relatives aux réfugiés afin qu'elles soient entendues à distance. Pour plus d'informations, veuillez lire cette question.

Vous devez savoir comment vous conduire en arrivant à l'audience et pendant l'audience.

Avant l’interrogatoire

  • Portez des vêtements confortables.
  • Arrivez au moins 30 minutes avant l'audience. Vous aurez ainsi le temps de trouver la salle d'audience et de parler avec l'interprète pour vous assurer que vous vous comprenez.
  • Demandez à vos témoins d'arriver eux aussi 30 minutes à l'avance.
  • Ayez sur vous les numéros de téléphone de vos témoins appelés à comparaître, ainsi qu'une carte téléphonique dans le cas d'appels interurbains.

N'oubliez pas d'apporter tous les documents originaux à l'audience. Apportez aussi les enveloppes postales des documents vous ayant été ainsi transmis.

Apportez tous les éléments de que vous n'avez pas déposés avant la date limite. Vous pourrez demander au membre de la Commission de les accepter au début de l'audience. Vous devrez expliquer les raisons de ce retard et en quoi ces preuves sont importantes.

Pendant l’audience

  • Dites « Monsieur » ou « Madame » quand vous vous adressez au membre de la Commission.
  • Ne coupez pas la parole au membre ou à quelqu'un d'autre en train de parler. Une seule personne à la fois peut prendre la parole.
  • Parlez lentement. Laissez au membre de la Commission le temps de prendre ses notes.
  • Si vous avez recours à un interprète, livrez votre témoignage en parlant par phrases courtes, afin qu'il ait le temps de bien traduire. Votre réponse peut être longue, mais songez quand même à la dire une petite phrase à la fois pour votre interprète. Même si vous comprenez un peu l'anglais, il est important d'attendre que l'interprète finisse de traduire ce que vous venez de dire.
  • Parlez clairement. Le microphone devant vous ne fait qu'enregistrer vos paroles. Il n'amplifie pas votre voix.
  • Dites-le tout de suite au membre de la Commission si vous avez du mal à l'entendre ou à le comprendre, lui, l'interprète ou qui que ce soit d'autre. N'attendez pas la fin de l'audience.

Avant de répondre, écoutez attentivement chaque question et attendez que votre interlocuteur ait fini de parler. Ne dites rien de plus que ce qu'il faut pour répondre. Si vous ne comprenez pas une question, indiquez-le au membre. Vous pouvez aussi demander que la question soit répétée ou reformulée. Si vous ne comprenez pas votre interprète, dites-le aussi au membre de la Commission.

Si vous ne savez pas quoi répondre, n'essayez pas de deviner. Dites au membre que vous ne savez pas ou ne vous souvenez pas. Si vous n'êtes pas certain d'une date ou d'une autre information, dites que vous n'êtes pas sûr, mais que vous répondrez au mieux de vos connaissances.

N'exagérez rien et n'ajoutez pas de détails qui vont au-delà de ce que vous vous rappelez. Si le membre de la Commission croit que vous mentez sur un point, il risque aussi de douter de votre sincérité pour autre chose.

Cacher ce site