Quelles preuves me faut-il à mon audience de demande d’asile?

1. Obtenez des documents qui attestent votre identité

Si c’est possible, nous vous conseillons de vous procurer des documents de votre pays qui prouvent votre identité. Voici quelques exemples :

  • certificat de naissance;
  • carte d’identité nationale;
  • passeport;
  • permis de conduire;
  • carte d’adhésion à un parti politique ou lettre confirmant vos activités politiques;
  • carte d’agrément professionnel ou de membre d’un organisme religieux;
  • tout autre document officiel portant votre nom et votre date de naissance.

Si l’Agence des services frontaliers du Canada (ASFC) ou Immigration, Réfugiés et Citoyenneté Canada (IRCC) ont gardé votre passeport ou d’autres pièces d’identité au moment de votre demande d’asile, ils vous auront remis une copie certifiée et en auront envoyé une autre à la Commission de l’immigration et du statut de réfugié.

Il existe d’autres documents utiles pour prouver votre identité, par exemple :

  • certificats d’études;
  • documents militaires;
  • certificats de mariage.

Vous pouvez aussi essayer d’obtenir une lettre ou un affidavit de quelqu’un qui vous connaît et peut confirmer l’information vous concernant. Les affidavits et les témoignages valent habituellement mieux que les lettres pour faire valoir votre demande.

Par exemple, une personne vous ayant connu avant votre arrivée au Canada pourrait pouvoir témoigner et confirmer que vous êtes bien celui ou celle que vous dites être. Ou encore, un membre d’un organisme communautaire pourrait vous rencontrer en entrevue, puis confirmer par lettre ou affidavit que vous parlez un dialecte typique de votre région ou pays d’origine.

Si vous n’avez pas de documents prouvant votre identité, prenez des notes sur ce que vous avez fait pour les obtenir. À l’audience, vous pourrez présenter ces tentatives et expliquer pourquoi elles n’ont pas porté fruit.

Cacher ce site