À quel moment puis-je prendre un congé professionnel en raison du COVID-19?Mis à jour le 11 mai

PCMRE ou la PCREPA

Vous pourriez obtenir la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) ou la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA) si vous avez manqué du travail à cause de la COVID-19 le 7 mai 2022 ou avant cette date. Ces prestations offrent 500 $ par semaine. Vous pouvez en savoir plus aux questions :

Ou vous pourriez être admissible aux prestations de maladie de l'assurance-emploi (AE).

Tous les employés couverts par la Loi sur les normes d’emploi peuvent prendre le congé spécial en raison d’une maladie infectieuse en vigueur dans la province. Ce congé vous permet de prendre jusqu'à 3 jours de congé payés en raison du COVID-19. Vous pouvez également prendre un congé non payé par la suite, si vous avez besoin de plus de temps libre. Vous pouvez prendre autant de jours de congé non payés que nécessaire. Votre employeur ne peut pas vous licencier, vous menacer ou faire quoi que ce soit d'autre pour vous punir parce que vous avez choisi de prendre ce congé.

Vous pouvez également choisir de simplement prendre le congé spécial en raison d'une maladie infectieuse non payé et de conserver vos jours payés pour une autre fois où vous pourriez avoir besoin de prendre le congé.

Si vous avez choisi de prendre uniquement un congé non payé, vous devez en informer votre employeur par écrit pendant la période de paie au cours de laquelle vous prenez le congé non payé. Par exemple, si vous êtes payé chaque semaine, vous devez le lui dire avant la fin de la semaine de votre congé. Si vous êtes payé mensuellement, vous devez le lui dire avant la fin du mois au cours duquel vous êtes en congé.

Si vous n'informez pas votre employeur de votre décision par écrit, vous obtiendrez automatiquement en premier les jours de congé spécial payés, s'il vous en reste.

Admissibilité au congé spécial

Pour bénéficier du congé payé ou non payé, l'une des conditions suivantes doit s'appliquer à vous :

  • Vous recevez un vaccin contre la COVID-19 ou vous vous remettez des effets secondaires causés par le vaccin.
  • Vous recevez des soins en lien avec la COVID-19. Par exemple, vous êtes à l'hôpital.
  • Vous avez reçu l'ordre de vous isoler parce que vous avez ou pourriez avoir la COVID-19.
  • Vous avez reçu l'ordre de vous isoler parce que vous avez été en contact avec une personne atteinte de la COVID-19.
  • Vous vous occupez d'un membre de votre famille pour des raisons liées à la COVID-19.
  • Votre employeur vous a demandé de rester à la maison parce que vous pourriez propager la COVID-19 au travail.

Vous pouvez également être admissible uniquement au congé non payé si :

  • Vous devez prendre soin d'un membre de la famille en raison de la COVID-19. Par exemple, l'école de votre enfant est fermée ou vous emmenez votre parent se faire vacciner contre la COVID-19.
  • Vous faites l'objet d'une restriction de voyage liée à la COVID-19.

Congé payé

Le congé payé dure jusqu'à 3 jours et est payé 200 $ par jour. Ces 3 jours sont offerts du 19 avril 2021 au 31 juillet 2022. Le gouvernement pourrait prolonger cette date de fin, si la situation du COVID-19 ne s'améliore pas.

Votre employeur vous paie pour ces jours. Vous ne faites pas de demande au gouvernement. Tout ce que vous avez à faire est d'informer votre employeur que vous souhaitez prendre ce congé.

Votre employeur demande ensuite un remboursement à la Commission de la sécurité professionnelle et de l'assurance contre les accidents du travail (CSPAAT).

Pour plus d'informations, lisez Puis-je avoir des jours de congé maladie payés si j’ai la COVID-19 ?

Congé non payé

Vous pouvez prendre autant de jours de congé non payé que nécessaire. Vous pouvez même prendre des congés non payés pour de courtes périodes. Par exemple, vous pouvez aider à prendre soin d'un membre de votre famille un jour par semaine à cause de la COVID-19. Toutefois, vous pouvez le prendre seulement pour la durée dont vous avez besoin. Une fois que vous vous rétablissez ou que vous n'avez plus à vous occuper d'un membre de votre famille, vous devez retourner au travail.

Vous pouvez prendre le congé non payé autant de fois que nécessaire. Par exemple, si vous avez pris le congé une fois parce que vous pensiez avoir la COVID-19, vous pourriez le reprendre pour une raison différente ou pour la même raison.

Le gouvernement n'a pas indiqué quand le congé non payé cessera d'être en vigueur.

Vous pourriez obtenir la Prestation canadienne de maladie pour la relance économique (PCMRE) ou la Prestation canadienne de la relance économique pour proches aidants (PCREPA) lorsque vous prenez le congé non payé. Ces prestations offrent 500 $ par semaine. Elles sont en vigueur au moins jusqu'au 7 mai 2022. Vous pouvez en savoir plus aux questions :

Ou vous pourriez être admissible aux prestations de maladie de l'assurance-emploi (AE).

Prendre le congé

C'est votre choix si vous voulez prendre le congé spécial en raison d'une maladie infectieuse.

La loi dit que votre employeur ne peut pas vous licencier, vous menacer ou faire quoi que ce soit d'autre pour vous punir parce que vous avez choisi de prendre un congé.

Pour prendre le congé spécial en raison d’une maladie infectieuse, vous devez informer votre employeur de votre situation. Si vous le pouvez, il est préférable de le faire avant de partir en congé.

Votre employeur peut demander des preuves « raisonnables ». Par exemple, il pourrait demander :

  • une copie d'une directive de la santé publique indiquant que vous devez vous isoler, si vous avez une copie de la directive
  • une note du service de garde de votre enfant indiquant qu'il est fermé en raison de la COVID-19

Votre employeur peut vous demander une note d'un médecin, mais il ne peut pas en exiger une. Vous avez le droit de refuser d'en donner.

Autres options

Si vous avez des jours de congés, vous pourrez peut-être les utiliser avant de prendre le congé spécial en raison d'une maladie infectieuse. Et vous pourrez peut-être utiliser des jours de congé de maladie payés, si vous en avez, selon la politique de congé de maladie de votre employeur.

Si vous devez rester à la maison pour prendre soin de vos enfants ou de vos parents, vous pourrez peut-être demander à votre employeur une mesure d' basé sur le Code des droits de la personne. Cela pourrait vous permettre de travailler de la maison ou de modifier votre horaire de travail, afin de ne pas prendre le congé spécial en raison d'une maladie infectieuse.

Même si vous disposez de ces autres options, cela ne signifie pas que vous devez les utiliser. Si vous voulez, vous pouvez choisir de prendre le congé spécial en raison d’une maladie infectieuse.

Indépendamment de l'option que vous choisissez, assurez-vous d'en informer votre employeur immédiatement.

Obtenir de l’assistance juridique

Si vous avez de la difficulté à vous absenter du travail, vous voudrez peut-être obtenir une assistance juridique.

Cacher ce site