You are here

J'ai un problème avec le programme Ontario au travail. À qui dois-je demander de l'aide?

J'ai un problème avec le programme Ontario au travail. À qui dois-je demander de l'aide?
Cette question comprend une réponse et 3 étapes
1
2
3
Mis à jour le 
30 septembre 2016
RÉPONSE

Si vous avez un problème avec le programme Ontario au travail (programme OT), vous devriez demander de l'aide juridique pour comprendre vos droits et prendre les mesures nécessaires.

Si vous êtes en désaccord avec une décision du programme OT, il est important de demander de l'aide le plus rapidement possible.

Quand demander de l'aide

Vous devriez demander de l'aide juridique si, par exemple, un chargé de cas du programme OT :

  • vous demande des renseignements ou des documents que vous ne pouvez pas obtenir;
  • vous demande des renseignements que vous ne devriez pas avoir à leur donner, à votre avis;
  • vous demande de faire des choses que vous ne pouvez pas faire;
  • refuse de vous donner de l'aide financière;
  • réduit votre aide ou y met fin;
  • dit que vous devez de l'argent au programme;
  • prend une décision concernant votre aide avec laquelle vous n'êtes pas d'accord ou que vous ne comprenez pas.

Vous pourriez avoir des recours. Par exemple, vous pourriez interjeter appel au Tribunal de l'aide sociale (TAS). Comme le Tribunal est indépendant du programme OT, il a le pouvoir de prendre une décision différente.

À qui demander de l'aide

Il y a des cliniques juridiques communautaires dans la province qui fournissent gratuitement des services juridiques aux personnes à faible revenu.

Dans ces cliniques, des avocats, des auxiliaires juridiques communautaires et des étudiants en droit aident des gens qui ont divers problèmes juridiques, y compris des problèmes avec le programme OT.

Ils vous donneront des renseignements et des conseils juridiques et peuvent même vous aider à interjeter appel d'une décision rendue par le programme OT.

Ils pourront vous aider à remplir les formulaires et à vous préparer à votre audience devant le TAS. Ils pourront même vous représenter.

S'ils ne sont pas en mesure de vous aider, ils vous aiguilleront vers quelqu'un qui le peut. Par exemple, si un chargé de cas du programme OT a demandé à la police de faire une enquête sur vous parce qu'il croit que vous êtes coupable de fraude, vous devriez sans doute consulter un criminaliste.

Parlez Français