Puis-je accepter l’aide d’une société d’aide à l’enfance?

Renseignez-vous sur les ententes de soins conformes aux traditions

Si vous ou votre enfant vous identifiez à une communauté inuite, métisse ou de Premières Nations, la doit faire tous les efforts raisonnables pour mettre en œuvre un plan de si elle croit que votre enfant a besoin de protection et ne devrait pas être confié à vos soins. Votre enfant ne doit pas nécessairement être membre officiel de la communauté.

Grâce à une entente de soins conformes aux traditions, l’enfant d’une communauté inuite, métisse ou de Premières Nations peut maintenir des liens avec sa culture et sa communauté. Les soins de l’enfant sont alors assurés conjointement par toutes les à l’entente.

Ainsi, votre enfant n’est pas légalement confié aux soins de la société. L’entente précisera les rôles et responsabilités de la société et de chaque signataire. La personne qui s’occupe de votre enfant au quotidien pourrait recevoir une .

Une entente de soins conformes aux traditions est volontaire, mais toutes les personnes suivantes doivent y consentir :

  • les parents de naissance de l’enfant, si possible;
  • le représentant de la communauté de l’enfant;
  • les fournisseurs de soins de l’enfant;
  • le représentant de la société;
  • l’enfant, s’il a 16 ans ou plus.

Ce type d’entente n’a pas de durée maximale. Un enfant peut être confié aux soins des parties tant que c’est nécessaire.

Si votre enfant est assujetti à une telle entente la veille de son 18e anniversaire, il peut s’inscrire à un programme de soins et de soutien continus. Ces programmes, destinés aux jeunes de 18 à 20 ans, offrent du soutien financier et autre, dont les services d’un préposé d’une société d’aide à l’enfance.

Cacher ce site