Mon enfant se fait intimider. L’école est-elle obligée de l’aider?

4. Sachez comment on discipline les intimidateurs

Le directeur doit informer les parents de l’intimidateur de la manière dont leur enfant sera discipliné. Il ne doit pas le dire aux autres parents ni aux élèves.

Discipline progressive

La discipline doit être progressive. Autrement dit, elle doit normalement devenir de plus en plus sévère chaque fois que le comportement se reproduit. Par exemple :

  • obliger l’intimidateur à s’excuser auprès de sa victime;
  • revoir avec l’intimidateur ce qu’on attend de lui;
  • rencontrer ses parents ou tuteurs;
  • lui enseigner comment gérer sa colère;
  • suspendre l’intimidateur;
  • recommander aux conseillers scolaires de l’expulser.

Le directeur pourrait commencer par avertir l’intimidateur. Si ce dernier continue, le directeur pourrait ensuite lui donner une retenue, puis le suspendre, et enfin recommander son expulsion.

Suspension

Le directeur doit toujours considérer la suspension d’un élève intimidateur, même si c’est sa première fois. Si l’élève a déjà été suspendu pour cette même raison, le directeur doit le suspendre à nouveau.

Il doit aussi suspendre l’intimidateur si ses actions se fondent sur des préjugés ou sur la haine, par exemple en lien avec la race, l’origine ethnique, la religion, l’orientation sexuelle ou le genre.

À noter que les élèves de la maternelle à la 3e année ne peuvent pas être suspendus. Le directeur doit utiliser une autre méthode de discipline pour ces élèves plus jeunes.

Élèves aux besoins particuliers en éducation

Si un intimidateur a des besoins particuliers en éducation, la conséquence doit tenir compte de son plan d’enseignement individualisé (PEI). Il s’agit d’un document officiel qui explique comment l’école doit s’adapter aux besoins particuliers de l’élève.

Le directeur doit réfléchir à la meilleure façon d’aider l’intimidateur à changer. Cela déprendra des forces et faiblesses de l’élève.

Le directeur doit aussi se demander si le comportement de l’élève est causé par quelque chose que ce dernier ne peut pas contrôler. Par exemple, si l’élève a un trouble qui limite sa capacité à comprendre ce qui est acceptable en société, l’école doit l’aider à trouver les soutiens qui lui conviennent plutôt que de le suspendre ou de recommander son expulsion.

Cacher ce site