Je veux prendre ma retraite. Ai-je droit aux prestations du Régime de pensions du Canada?

4. Renseignez-vous sur les autres situations pouvant influer sur vos prestations RPC

Lorsque vous évaluez vos prestations de retraite du Régime de pensions du Canada (RPC), sachez que le RPC ne tient pas compte des huit années ou moins où votre était le plus bas. Cela est à votre avantage si, durant certaines années, vous n’avez pas travaillé ou vos gains n’étaient pas élevés. Sont aussi exclus les mois durant lesquels vous touchiez des prestations d’invalidité du RPC.

Élever les enfants

Si vous avez cessé de travailler ou diminué vos heures de travail pour vous occuper de vos enfants, vous pourriez bonifier les prestations que vous touchez grâce à la clause pour élever des enfants.

Cette clause vous permet d’exclure les mois durant lesquels vous vous occupiez de vos enfants du calcul de vos prestations de retraite du RPC. Elle peut s’appliquer si :

  • vous avez des enfants nés après le 31 décembre 1958;
  • vos gains ont diminué parce que vous étiez le principal responsable d’un enfant à charge de moins de 7 ans;
  • vous ou votre époux ou conjoint de fait avez reçu l’allocation familiale ou étiez admissible à l’allocation canadienne pour enfants.

Vous devez demander l’application de la clause pour élever des enfants au moment où vous demandez la pension de retraite du RPC.

Partage des pensions

Si vous avez un époux ou un conjoint de fait et que l’un d’entre vous gagne plus d’argent que l’autre, vous pourriez payer moins d’impôt sur le revenu si vous partagez votre pension de retraite du RPC.

Le partage des pensions revient à fractionner votre revenu pour que l’époux ou le conjoint de fait qui paie le plus d’impôt sur le revenu puisse partager son revenu de pension de retraite du RPC avec l’autre. De cette manière, le couple paie moins d’impôt sur le revenu.

Si seulement un des époux ou conjoints de fait a cotisé au RPC, le couple peut partager une pension. Si les deux ont été cotisants, ils peuvent partager les deux pensions pour réduire l’impôt sur le revenu à payer.

La partie partagée dépend du nombre de mois de vie commune pendant la période de cotisation au RPC, cotisation par l’un ou tous les deux.

Vous devez demander le partage des pensions au moment où vous demandez la pension de retraite du RPC ou lorsque vous commencez à toucher vos prestations de retraite.

Partage des crédits

Après une séparation ou un divorce, les cotisations que vous et votre époux ou conjoint de fait avez versées au RPC pendant que vous viviez ensemble peuvent être divisées en parts égales. C’est ce qu’on appelle le « partage des crédits ». Ainsi, l’époux ou le conjoint de fait qui a moins cotisé ou qui n’a pas cotisé au RPC pourrait être admissible aux prestations du RPC ou avoir droit à des prestations plus élevées.

Vous devez demander la division des crédits. Votre ex époux ou conjoint de fait peut toutefois contester votre demande et porter en appel toute décision concernant le partage des crédits.

Cacher ce site