Qu’est-ce qu’un testament, et qu’arrivera-t-il si je décède sans en laisser?

4. Demandez de l’assistance juridique

Vous pouvez rédiger vous-même votre testament, mais il est préférable de parler d’abord à un spécialiste en droit successoral. Celui-ci pourra vous aider à suivre toutes les règles concernant les testaments et à avoir un plan successoral qui répondra à vos besoins.

Par exemple, il peut vous montrer comment réduire les frais d’homologation si vous devez inclure des personnes à charge dans votre testament, et vous expliquer ce qui arrivera si un bénéficiaire décède avant vous.

Si votre revenu est faible, vous pourriez avoir droit à l’aide de l’organisme Wills Clinic at The 519 (disponible en anglais seulement) ou aux services d’aide juridique pour les personnes âgées de l’Université Queen’s (disponible en anglais seulement). Vous pouvez aussi appeler la clinique d’aide juridique de votre secteur pour savoir si elle offre des services d’aide pour la rédaction de testaments. Si votre cas est simple, pensez aux organisations comme Axess Law (disponible en anglais seulement), qui offrent des services juridiques à faible coût.

Si votre succession risque d’être imposante ou complexe, vous feriez mieux de parler à un conseiller financier, de même qu’à un spécialiste en droit successoral.

Plan successoral

Le testament n’est qu’une partie du plan successoral. La planification peut aussi consister à :

  • réduire l’impôt sur l’administration des successions, qu’on appelle souvent frais d’homologation, par exemple en désignant des bénéficiaires et en établissant une propriété conjointe;
  • nommer un procureur aux biens, qui prendra les décisions à ce sujet si vous devenez ;
  • nommer un procureur pour les soins de la personne, qui prendra les décisions à ce sujet si vous devenez ;
  • créer des fiducies pour déterminer quand et comment certains seront distribués après votre décès.
Cacher ce site