Je suis une personne âgée. Comment savoir si je suis victime de mauvais traitements?

1. Renseignez-vous sur le sens de « mauvais traitements »

Si vous êtes une , on parle de mauvais traitements si quelqu'un limite ou contrôle vos droits et libertés. Vous pourriez par exemple avoir peur et ne pas être capable de faire des choix librement.

Mais il peut être difficile de reconnaître les mauvais traitements. En plus, l'auteur est souvent quelqu'un qu'on aime, en qui on a confiance ou qui semble se soucier de nous.

Il peut s'agir :

  • d'un membre de notre famille;
  • de notre conjoint ou partenaire;
  • de notre colocataire, voisin ou propriétaire;
  • d'un (rémunéré ou non);
  • d'un fournisseur de services embauché pour s'occuper de notre résidence ou terrain;
  • d'une personne de qui on dépend pour notre hébergement ou notre soutien financier;
  • d'un ami ou de toute autre personne de confiance.

Les mauvais traitements peuvent être de nature physique, sexuelle, psychologique ou financière. On parle aussi de mauvais traitements si quelqu'un nous néglige ou s'occupe mal de nous.

Mauvais traitements physiques

On parle de mauvais traitements physiques lorsque quelqu'un vous fait mal ou vous blesse. C'est le cas par exemple si l'on :

  • vous frappe, vous donne des coups de poing, vous gifle ou vous pousse;
  • vous enferme, limite vos déplacements ou vous immobilise.

Mauvais traitements sexuels

Les mauvais traitements sexuels se caractérisent par :

  • des attouchements non désirés;
  • des remarques de nature sexuelle sans consentement;
  • des contacts sexuels forcés (attouchements, baisers sexualisés, etc.);
  • des gestes sexuels forcés;
  • l'utilisation d'un pouvoir ou d'une position d'autorité – par exemple par un médecin ou un fournisseur de soins – pour forcer quelqu'un à avoir des relations sexuelles;
  • des contacts sexuels avec une personne même si elle refuse parce qu'un handicap, la prise de médicaments ou un , par exemple, l'empêche d'arrêter l'auteur des mauvais traitements.

Mauvais traitements psychologiques

On parle de mauvais traitements psychologiques lorsque quelqu'un :

  • vous insulte, vous humilie, vous blâme, vous rabaisse ou vous fait sentir honteux;
  • menace de vous faire du mal ou d'en faire à vos proches;
  • vous intimide;
  • contrôle ce que vous pouvez faire;
  • vous empêche de participer à des activités sociales ou de communiquer avec vos amis ou votre famille;
  • interdit aux autres de vous rendre visite ou de vous parler;
  • contrôle vos croyances et vos activités religieuses.

Exploitation financière

Il y a exploitation financière si quelqu'un :

  • vole votre argent ou contrôle vos dépenses;
  • fait un mauvais usage d'une ;
  • habite chez vous sans payer sa juste part des dépenses;
  • vous met de la pression pour faire quelque chose que vous ne voulez pas, comme :
  • vendre votre maison ou vos biens;
  • signer des documents juridiques que vous ne comprenez pas bien;
  • donner de l'argent à des membres de votre parenté ou à des fournisseurs de soins.

Pour en savoir plus, consultez la question Je suis une personne âgée. Comment savoir si je suis victime d’exploitation financière?

Négligence

La négligence est aussi une forme de mauvais traitements. C'est le fait de ne pas répondre aux besoins de quelqu'un alors qu'on s'était engagé à le faire. L'auteur peut, par exemple :

  • vous empêcher d'obtenir des soins à domicile, des soins médicaux ou des médicaments;
  • vous laisser dans un lieu non sécuritaire;
  • vous priver de nourriture ou de vêtements appropriés, ou ne pas vous aider à faire votre toilette ou à voir à votre hygiène personnelle;
  • ne pas vous aider dans vos activités quotidiennes;
  • vous abandonner ou vous empêcher d'obtenir l'aide d'autres personnes.
Cacher ce site