2. Choisissez conjointement un coordonnateur parental

Qu'est-ce que la coordination parentale?
Cette question comprend une réponse et 5 étapes
1
2
3
4
5

2. Choisissez conjointement un coordonnateur parental

Votre partenaire et vous-même devez vous entendre sur le choix du coordonnateur parental que vous engagez.

Le coordonnateur parental ne travaille pas pour vous comme le fait votre avocat. Il répond autant à vos besoins qu'à ceux de votre partenaire et de vos enfants. Contrairement à votre avocat, il peut parler de ses discussions avec vous à votre partenaire.

Vous devez tout de même vous sentir à l'aise avec votre coordonnateur parental. Avant de l'engager, assurez-vous qu'il :

  • s'est déjà occupé d'affaires comme la vôtre;
  • vous écoute;
  • vous inspire confiance et ne vous brusque pas;
  • explique les choses d'une manière que vous comprenez;
  • répond à vos questions sur le processus de coordination;
  • tient compte de tout handicap qu'un membre de la famille pourrait avoir.

Trouvez un coordonnateur parental

Les coordonnateurs parentaux sont habituellement des professionnels de la santé mentale ou du droit qui ont suivi une formation spéciale. Certains médiateurs et arbitres sont également coordonnateurs parentaux.

Vous pouvez demander à un médiateur ou à un arbitre s'il est aussi coordonnateur parental. Pour trouver un médiateur ou un arbitre agréé, consultez :

Les médiateurs et les arbitres agréés ont suivi une formation spéciale et doivent détenir une assurance responsabilité civile professionnelle. Cela signifie qu'ils sont assurés en cas de poursuite liée à une erreur qu'ils auraient commise au cours de la médiation ou de l'arbitrage.

Votre avocat peut aussi vous recommander un coordonnateur parental.

Votre Centre d'information sur le droit de la famille (CIDF) peut également vous remettre une liste des coordonnateurs parentaux dans votre région.

Autres ressources

Ministère du Procureur général
Mis à jour le 31 juillet 2017

Parlez Français